28 février 2011

jambon-beurre and a box

Parfois je me demande si j'ai vraiment une bonne notion de ce qu'est un repas équilibré. Pourtant je m'y essaie. Mais je pense qu'un nutritioniste me pendrait par les pieds faute de se pendre lui-même, en voyant ce que je mange.

Que mettre dans un déjeuner? Je n'arrive pas à manger et surtout préparer un repas chaud pour le midi. Faut dire, je n'ai pas été élevée comme ça. Donc souvent, surtout les mois d'hiver, je prépare des œufs que je mange avec du jambon, parce que quand-même, c'est bon, et du pain et du beurre, le tout accompagné soit d'une salade verte, de radis, d'autres crudités. Selon l'humeur, ou ce que j'ai, ou ma faim, je mangerai un fruit, un yaourt, des gateaux, peut-être rien du tout.

Voici un repas on the go que j'ai préparé pour mon chéri et moi. C'est bien une bonne vieille baguette bien blanche que vous voyez accueillir le sandwhich. En vrai mes goûts ont évolué, je ne saurais recomander ce qu'on appelle parfois du pain et d'autres fois de la matière blanche aux contours croustillants et à l'intérieur qui se désagrège le lendemain, le tout dépourvu de qualité nutritionelle.

Je re-regarde mes photos et me rends compte qu'il n'y a pas tellement de légumes dans ce déjeuner. Zut alors, moi qui croyait que le déséquilibre était ailleurs, dans le manque de produits laitiers, par exemple.

P1040988_580

Jambon-beurre, donc, assez croustillant puisque la baguette est du jour. Ça cale bien, ça prend la place qu'il faut dans l'estomac. Et de quoi se compose ma petite boite?

P1040994_580

Lit de mâche, petit flacon d'huile d'olive et de vinaigre qui est presque aussi galère à nettoyer qu'à remplir, œufs durs de caille, salade de radis noir au citron, carottes et radis en pickles, c'est-à-dire conservés au vinaigre. D'ailleurs il faudra revoir cette recette, car elle fera grimacer les amateurs d'amertume. Pour finir, un morceau de fromage sur un bout de pain avec une trannechette (c'est l'acceng) d'échalotte.

P1050001_580

P1050003_580

P1050004_580

Posté par FUJIIA à 17:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


27 février 2011

Daring Bakers challenge: Vanilla panna cotta with Nestle florentine cookies

The February 2011 Daring Bakers’ challenge was hosted by Mallory from A Sofa in the Kitchen. She chose to challenge everyone to make Panna Cotta from a Giada De Laurentiis recipe and Nestle Florentine Cookies.

IMG_494923_580

This is my very first Daring Bakers' challenge, it took me a long while to process the thought of a monthly challenge, will I be able to keep doing it etc... But as I looked at the goodies that were posted every month I finally decided it was time to go for it. I even made a batch of sugar coated cookies from a few months ago because they looked so good! For this month's challenge, I was so eager to find out what I was going to make, and then so disappointed in what I saw. Ew, cream and gelatin, accompanied with a cookie recipe that calls for... corn syrup? Why not preservatives and palm oil too!

IMG_493012_580

After I digested the bad news, I realized it was THE recipe I could've dreamed of. How many times did I skip recipes because they called for gelatin? I somehow thought of it as something super chemical. Years ago, my dad made fun of me for thinking that and explained to me what it really was. I don't remember if I was reassured or totally grossed out . The fact is, it did'nt help me want to try it out.

IMG_491525_580

This was my chance to try it. And as for the corn syrup, I secretly replaced it with agave syrup. My first challenge, and I'm allready cheating... Actually I think it falls in the "contrary to my lifestyle" category.

IMG_493518_580

I am very pleased with the outcome. Without naming brand names, it tasted, or rather had the consistency of Mont Blanc or Danette in Europe. The difference being that I know what's in it, which makes it really good. I am still a little reticent about gelatin, I bought agar agar for future recipes. I am more of a crunchy person, as are my mother and my late grand-mother. The florentine cookies were just that. The batter did'nt really spread, it seemed that it was supposed to, so in my second batch, I added some flour. It did'nt help the spreading and made the cookies a little heavy, the first batch was delicious, but the second more eyepleasing.

IMG_494521_580

IMG_492427_580

 Je me demande bien si je devrais traduire mes challenges de Daring Bakers, ou tout simplement écrire mon post en Français, ou ne pas me soucier du fait que les gens, qu'ils soient nombreux ou quelques-uns, lisent mon blog en Français et sont donc francophones. Pour cette fois en tout cas je vais traduire, avec peut-être quelques anglicismes ou approximations.

C'est mon premier Daring Baker's challenge. Il m'a fallu du temps pour mettre mes idées en place, de peur de ne pas pouvoir tenir le pari. Tous les mois, j'ai vu défiler des photos merveilleuses et j'ai enfin décidé de me lancer. J'ai même fait des biscuits d'un challenge d'il y a quelques mois tellement ils avaient l'air bon. J'ai été si impatiente de connaitre le défi de ce mois-ci, puis tellement déçue: de la crème, de la gélatine du sirop de glucose, pourquoi des conservateurs ou de l'huile de palme!

Après avoir digéré la nouvelle, je me suis rendue compte qu'en fait, c'était LA recette qu'il me fallait en tant que défi. Combien de recettes ai-je omis de faire parce-qu'elles comprenaient de la gélatine. J'ai toujours pensé que c'était super chimique. Il y a des années, mon père s'était moqué de moi pour cette même raison, m'avait éxpliqué ce qu'était la gélatine. Je ne me souviens plus de si cela m'avait rassuré ou au contraire complètement dégouté. Mais ça ne m'a pas donné envie d'essayer.

C'était donc ma chance, et pour le sirop de glucose, j'ai mis du sirop d'agave. C'est mon premier défi et je triche déjà. En fait, je crois que ça rentre dans la catégorie "contraire à mon mode de vie".

J'ai été ravie du résultat. Sans nomer de marque, j'ai trouvé que ça ressembler un peu à du Mont Blanc ou de la Danette, sauf que là, au moins, je sais ce qu'il y a dedans. Je reste réticente pour ce qui est de la gélatine et ai acheté de l'agar-agar pour les prochaines fois. Les biscuits florentins étaient ce qu'il manquait pour combler mon penchant pour le croustillant. La pâte ne s'est pas vraiment étalée comme elle avait l'air de le faire sur les photos de la recette. Pour la deuxième fournée, j'ai ajouté de la farine, ce qui n'a pas arrangé mon cas. La première fournée était meilleure, mais la deuxième plus photogénique.

 

Posté par FUJIIA à 10:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2011

biscuits d'amour

Voici les cookies que j'aurais aimé faire en cachette et offrir à mon chéri pour la Saint Valentin. Je n'avais pas ce qu'il fallait et n'allait quand-même pas passer la journée du 14 à faire les courses, les biscuits, le glaçage... Quitte à être libre ce jour là, autant le passer avec son amoureux. Ces cookies sont un des défis proposés par la Daring Kitchen. Voici la recette telle que je l'ai faite.

Pour 30 à 40 biscuits

pour les biscuits
200 g de beurre pommade
400 de farine
175 de sucre très fin, à passer au mixer éventuellement
1 (gros) œuf
1 c à c d'extrait de vanille

pour le glaçage
160 g de sucre glace
1 gros blanc d'œuf
1 c à c de jus de citron
1/2 c à c d'extrait de vanille

Battre le beurre, le sucre et la vanille jusqu'à tout juste obtenir un mélange crémeux
Bien incorporer les œufs
Ajouter la farine tamisée et mélanger pour obtenir une boule.
Rouler la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé pour obtenir une abaisse de 1/2 à 1 cm d'épaisseur.
Réfrigérer au minimum 1/2 heure.
Abaisser la pâte sur une surface farinée et decouper les formes à l'aide d'un emporte pièce, sachant que des cookies de taille différente cuiront différemment.
Placer les biscuits sur une plaque couverte de papier sulfurisé et réfrigérer encore 1/2 à 1 heure.
Préchauffer le four à 180°. Cuire les cookies une dizaine de minutes environ, ou jusqu'à ce les bords dorent légèremment.
Si votre four chauffe de manière inégale, tourner la plaque d'un demi tour à mi-cuisson.
Laisser refroidir.

Pour le glaçage, battre le jaune d'œuf avec le jus de citron. Passer le sucre glace au tamis et l'ajouter, battre au fouet jusqu'à ce que l'appareil soit homogène, sans grumaux. Le mélange durcit très vite, il faut donc l'utiliser très vite ou le ranger dans un récipient très hermétique.

J'ai d'abord fait les cœurs blancs en glaçage à l'aide d'une douille, j'ai mélangé le reste à un coulis de framboises maison, ou plutôt une confiture express passée au chinois. J'ai trouvé que l'épreuve de dessin était très difficile et ai donc chargé mon chéri de terminer le travail, c'est lui qui a fait tout le glaçage rose. Ne voulant pas utlilser de colorant artificiel, je suis très heureuse du résultat avec les framboises. Heureusement que je décorais des cœurs!

Posté par FUJIIA à 08:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 février 2011

Hamburger aux épinards, pommes frites maison

P1050087_580

Comment est-ce que j'ai pu attendre aussi longtemps pour partager cette recette? Rien que de revoir les photos me coupe l'envie de manger le saumon dont j'avais envie pour ce soir. Je fais souvent des hamburgers. Enfin, quand je dis souvent, si ce n'était pas aussi grassouillet ce serait plus souvent encore. J'ai remarqué la dernière fois que j'étais à Paris que ça se fait de plus en plus. Je dirais même, pas un bistrot branché n'en propose pas. J'ai d'ailleurs subi les moqueries familiales en ne commandant que ça.

Et pourtant. Pas un n'arrive à la cheville des miens. Et je dis ça en toute humilité. Modeste, non?

Me revoilà post-saumon cuit à l'unilatérale (ça en jette, hein?) avec patate douce, pommes de terres et choux-fleur rôtis au four. ça n'a rien à voir avec les hamburgers évidemment, c'est juste que c'était franchement bon. J'en reviens à ma recette. J'ai voulu tenter un repas diététique sans gâcher le plaisir.

P1050088_580

Première étape, repenser la composition. Dans mon hamburger idéal il y a un patty, bien sûr - le steak haché - du fromage, hé oui, tomate, salade, oignon (pas trop), mayo, ketchup, tout ça étant assez basique, il y a aussi de l'avocat et du bacon, dans le sens américain du terme. Il faut faire un peu de nettoyage. Je retire l'avocat, le fromage, le bacon que je remplace par du bacon canadien, somme toute un peu plus maigre (même si... ) et quelques cornichons.

Ensuite, pour des raisons qui relèvent autant de l'expérience scientifique que du souci de diététique ou encore juste pour le goût, je rajoute quelques bricoles à ma viande hachée. Il m'arrive souvent de mettre un peu d'oignon ou d'échalote, du sel, du poivre, du persil ou d'autres herbes, fraîches ou séchées. Dans le cas d'herbes séchées, il faut bien les réduire en poudre pour ne pas se retrouver avec un bout de thym coincé entre deux dents qui non seulement écorche la mâchoire, mais en plus laisse un goût constant de thym sur le palais. Cette fois-ci, j'ai voulu y mettre beaucoup de verdure: épinards et oignons verts, en anglais scallions, plus petit que l'oignon cébette, avec  un vert moins corcé, comprendre "qui arrache moins la gueule".

P1050089_580

S'il est bien une chose qui ne soit pas ma spécialité, c'est bien la frite! Dommage car qui veut manger un mesclun de verdure ou une salade de fruits avec un big fat juicy hamburger?!!!!! Pas moi, en tout cas. J'ai tenter d'envoyer mon chéri chercher des barquettes au kébab qui est littéralement en bas de chez moi, ça a duré un temps. Je suis passée à la frite surgelée prête à enfourner, ça a duré un temps. L'heure est au renouveau. Cette fois-ci, cette partie du repas est entièrement due à mon souci de ne pas manger de la m....e. Ni trop gras, ni bourré de produits chimiques. J'ai donc décidé de rôtir des patates préalablement cuites à l'eau.

 

Après avoir expliqué le fil de mes idées, il est temps de proposer une recette.

Pour deux personnes

  • 2 buns pour hamburger, si seulement je pouvais les acheter chez le boulanger, ça m'éviterait de me dire "si seulement je pouvais les faire"!
  • Environ 300 g de viande hachée. 15% de matière grasse, c'est quand-même meilleur.
  • 4 tranches de bacon canadien
  • 2 grosses patates farineuses
  • 3 ou 4 oignons verts
  • 1 oignon jaune
  • deux grosses poignées d'épinard
  • 1 petite tomate
  • 2 grandes feuilles de salade
  • quelques cornichons. Ça m'arrange bien de ne pas trouver ni chercher de "pickles" anglo-saxons, je n'aime pas ça.
  • mayo, ketchup, moutarde, sel, poivre...

 

Commencer par cuire les pommes de terre à l'eau bouillante jusqu'à ce que la peau se déchire ou se décolle. Arrêter la cuisson avec de l'eau froide.

Bien laver, bien essorer les épinard, les émincer finement sans les écraser. Couper les oignons verts en fines lamelles et la moitié de l'oignon jaune en dés fins. L'autre moitié de l'oignon jaune doit être coupé en fines tranches et sera réservée  à la garniture. Réserver les épinards et les oignons dans un grand bol.

P1050055_580

Bien laver et essorer les feuilles de salade. Couper finement la tomate et les cornichons. Disposer avec les tranches d'oignon sur une assiette de service.

P1050078_580

P1050082_580

Préchauffer le four à 220°. Éplucher les patates, les couper en quatre, puis en tranches plus ou moins épaisses selon le goût ou la bonne tenue de la pomme de terre. Les disposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Les saler et les couvrir d'un mince filet d'huile. Enfourner.

P1050073_580

Mettre la viande hachée dans le bol avec les épinards. Saler, poivrer. Bien incorporer les légumes en mélangeant le moins possible. C'est un juste milieu à trouver. Façonner  les "patties".

P1050068_580

Lorsque les pommes de terres commencent à dorer, cuire les steaks hachés. Pour ça, je ne pourrais pas me passer de mon grill en fonte mais ce n'est pas la peine d'en acheter un, bien sûr. Cuire à côté les tranches de bacon. Cinq minutes avant de servir, mettre les buns à chauffer dans le four. Vous trouverez bien une petite place entre deux bouts de pomme de terre. Baisser la température à 200°, si ce n'est déjà fait. Je vous laisse la responsabilité de gérer la cuisson des patates, chaque four étant différent.

P1050086_580

Et voilà le tout. Encore une photo plus que médiocre; oh well. By the way l'assiette contenant la viande est propre, oui oui.

P1050085_580

À savoir, ce n'est absolument pas frustrant, au contraire, de préparer des carottes coupées en diagonale pour ressembler vaguement à des chips, pour faire patienter son convive chéri ou pour grignoter en faisant la cuisine.

P1050063_580

Posté par FUJIIA à 16:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

11 février 2011

For my valentine

P1050213_580
P1050215_580
P1050216_580
P1050218_580
P1050220_580
P1050224_580
P1050225_580

Céleri rémoulade maison aux pommes et aux noix, tomates cocktail (les premières que j'achète depuis le mois de septembre, je suis assez fière!), œufs de caille, crevettes et sauce cocktail maison, enfin, des pommes et du nutella, du déjà vu que l'on a pas fini de voir. Le tout servi avec d'authentiques couverts Little Twin Stars de, disons, 1983 ou 84 peut-être. Oui oui, ce sont les miens!

Posté par FUJIIA à 12:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,