31 mars 2012

Projet Photo 52 - thèmes 12 et 13: Autoportrait, Douceur

Thème 13: Douceur

Je vais simplement copier-coller les descriptions que j'ai notées sur Flickr. Ça vaut le coup, je fais plutôt dans le cynisme!
Sinon, j'ai changé d'avis entre temps, j'opte pour les chocolats-guimauves!

douceur7

Encore une petite panne d'inspiration, ou plutôt une peur de ne pas être dans le moule, une culpabilité liée au fait que, soit je prends des photos quand je suis dehors avec mon téléphone portable, soit je prends des photos chez moi avec mon reflex (car en ce moment je ne me ballade pas avec) soit c'est mon petit compact que j'aime avec tous ses réglages manuels que j'ai parfois sur moi, parfois non. Mes camarades du projet 52 se démènent chaque semaine pour apprivoiser leurs reflex numériques et moi j'ai parfois peur d'être à côté de la plaque.

Toutes ces photos prises avec le mot douceur au creux du crâne, même la manucure est faite en douceur, façon Mamie s'fait une beauté (c'est devenu mon dernier recours, au secouuuuuuurs!)

Le sachet de fraises, c'est ma préférée, mais comme il contenait des chocolats et qu'il faisait trente degrés au soleil (oui oui), le sachet est un peu cra-cra.

Faut que je réflechisse…

douceur8

Nounours en guimauve au chocolat, sans doute LA douceur!
Hmmm

douceur6

Douceur ou horreur, au choix,
mais ces daurades roses m'ont fait de l'œil, et j'ai oublié de demandé au poissonnier de me les écailler et de les vider, enfin, je pense que c'est plutôt lui qui a oublié de me demander si je voulais qu'il me les prépare!!!!!!!!!
L'odeur sur les mains pendant deux jours (les gants c'est pas pratique!!!!!), c'est plutôt l'horreur, m'enfin, mes pauvres petites daurades roses d'amour…

douceur5

J'aime bien cette photo, mais c'est vraiment une pose débile, je ne fais pas du vélo sur mon balcon! Je ne fais pas du vélo tout court, d'ailleurs, parce que après avoir descendu mes deux étages de cage d'escalier super étroite, vélo sur l'épaule, j'ai plus trop le courage. Quelle défaitiste!

douceur3

mouais, celui qui critique il se prends un kiwi pas mur dans la tronche!

douceur2

Ici la douceur réside dans le fait d'aller boire une menthe à l'eau sur la terrasse ensoleillée d'un café…

douceur

Plutôt criardes, ces fleurs, je me suis peut-être trompée de semaine, on est certes dans le printemps, mais dans la douceur… … … … … …?


Thème 12: Autoportrait

Autoportrait

Photo prise avec la caméra visio (2 ou 3 mpx) de mon téléphone portable, retouchée à l'aide de l'application cartoon camera. Hé hé, la photo originale fait déjà 800 pixel de hauteur!!

Bon, j'avais plein d'idées, mais en pratique, c'est bien plus compliqué, et puis mes autres essais, désolée, je me les garde pour moi!!!! Mais un thème bien marrant quand-même!

Posté par FUJIIA à 13:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


27 mars 2012

Daring Bakers: Dutch Crunch bread

img_6224traite_raw17_680

Sara and Erica of Baking JDs were our March 2012 Daring Baker hostesses! Sara & Erica challenged us to make Dutch Crunch bread, a delicious sandwich bread with a unique, crunchy topping. Sara and Erica also challenged us to create a one of a kind sandwich with our bread!


 

Sara et Erica de Baking JDs étaient nos hôtes Daring Bakers pour Mars 2012! Sara et Erica nous ont défiés de faire du pain Dutch Crunch, un délicieux pain à sandwich avec une croûte unique. Elles nous ont aussi défiés de créer un sandwich original avec notre pain!

img_6201traite_raw08_680

img_1058-680

What a fantastic challenge! I am still not the daring bread baker, even though the Daring Kitchen has taught me that it really isn't that hard! (I skipped the sourdough challenge, I may have to make up for it eventually! Allthough I am so bad at watering my plants, I wonder how good I'll be at feeding my sourdough!!) I have been postponing this challenge for fear of lack of organisational skills. As if it were'nt enough trouble to make one yeasted dough, we had to add the double yeasted crunch too!! During this process of procrastination, I wrote down ideas of possible fillers. Was it going to be a BLT? Something of a Jambon-beurre (classic French ham and butter on fresh baguette)? A deli inspired pastrami/roast beef with pickles, relish and yellow mustard? How about some falafels? Yum! I'll go for falafels! After some research, I opted for a chickpea veggie patty. And then to figure out what else to stick in there! I also looked for what typically lies in a Dutch Crunch sandwich. As I feared, the possibilities are endless, but devil sauce seems to win'em all in Yelp reviews. I am unfamiliar with this sauce and couldn't find an exact definition or recipe, but figured it was a kind of creamy garlic sauce similar to aioli. Needless to say, aioli was on the menu.

Now for a quick review of the bread itself, well, I was a little disapointed for one simple reason: I strongly dislike the smell and taste of yeast, and this recipe calls for a lot of it, and not a whole lot of salt. After eating two rolls (on two seperate days), I just couldn't eat any more, I could smell it from miles away (er, let's just say a few feet away!) On the other hand, this is a pretty simple recipe for bread that you could eat at lunchtime if you organize well enough. And that's not usually true of most breads. I'm glad I got the chance to make and taste Dutch Crunch, now I can't wait to go back to San Fransisco to try the real thing! (I've been to SF many times, I can't believe I never tried the crunch!!).


 

Quel défi fantastique! Je ne suis toujours pas celle qui se risque à faire du pain, bien que la Daring Kitchen m'ait maintenant appris que ce n'est pas si sorcier! (J'ai loupé le défi du pain au levain, il va falloir que je me rattrape un de ces quatre, mais vu comme je prends soin de mes plantes vertes, je me demande si j'arriverai à alimenter mon levain tous les jours!) Par peur de manquer cruellement d'organisation je n'ai pas arrêté de repousser la réalisation de ce défi-ci. Comme si ce n'était pas déjà assez compliqué de faire une pâte à pain normale, il faut lui rajouter une croûte de farine de riz avec le double de levure! Pendant ce processus de procrastination j'ai écrit quelques idées de garnitures possibles. Est-ce que ça allait être un BLT (bacon, salade, tomate), un jambon-beurre, un sandwich au pastrami ou au roastbeef typique des deli américains, avec de gros cornichons, de la relish et de la moutarde jaune? Et pourquoi pas des falafel? Hmmm! Va pour les falafel! À la suite de quelques recherches, j'optai pour des burgers végétariens au pois chiche. Et je verrai bien ce que je mets avec! J'ai aussi regardé ce qui se met typiquement dans un Dutch Crunch sandwich. Comme prévu, les possibilités sont infinies, mais la "devil sauce" semble remporter les suffrages dans les avis de Yelp.com. Je ne connais pas vraiment cette sauce mais elle semble être une sauce crémeuse à l'ail similaire à l'aioli. Donc, ben, aioli au menu.

Maintenant je vais faire une petite critique du pain en lui-même. J'ai été un peu déçue pour une raison très simple: je supporte très mal l'odeur et le goût très fort de levure. Dans cette recette, il y en beaucoup, et très peu de sel. Après avoir mangé deux pains (sur deux jours), je n'en pouvais plus, je sentais l'odeur de levure à des kilomètres à la ronde (ok, quelques mètres à la ronde!!). Mais je dois avouer que c'est une recette de pain très simple que l'on peut déguster pour le déjeuner si on s'organise bien, et ça ce n'est pas toujours le cas pour la plupart des pains. Je suis très contente d'avoir goûté le Dutch Crunch, mais j'ai maintenant envie de retourner à San Fransisco goûter le vrai Crunch (ce que je ne comprends pas, c'est que j'ai été plein de fois à San Fransisco, alors comment est-ce que je ne l'ai jamais goûté?)

img_6193traite_raw04_680

img_6217traite_raw14_680

img_6219traite_raw16_680

img_6231traite_raw19_680

ALL THE RECIPES:           I          TOUTES LES RECETTES:

img_6180_680

VEGGIE PATTIES (for 4 patties)

I used Heidi Swanson's recipe for the ultimate veggie burger, allthough I didn't follow her advice on why this makes for such a good burger. Thing is, I had my idea in my mind on what my sandwich was going to be like, I was just looking for a fallafel/veggie patty hybrid. I slightly changed the recipe according to what I had on hands, this version not being quite as healthy as the original.

- 1 1/2 cups canned garbanzo beans, drained and rinsed
- 2 large eggs
- pinch of fine-grain sea salt
- 1/2 red onion, chopped
- Grated zest of one untreated half lemon
- 1/3 cup chopped parsley
- 1/3 cup chopped fresh cilantro
- 1/2 cup toasted bread crumbs
- 1 tablespoon extra-virgin olive oil

➨ Combine beans, eggs and salt in a food processor and mix until still a little chunky. Transfer to a bowl and add the herbs, onion, zest and breadcrumbs. Reserve covered with saran wrap and in the fridge until ready to cook.
➨ Adjust the amount of moisture by adding either water, eggs or breadcrumbs. Don't be afraid to leave the mixture pretty moist.
➨ Form into 4 patties. Cook in a heavy skillet over medium-low heat for about fifteen minutes, turning them over at midpoint.


 

BURGERS AU POIS CHICHE (pour 4 pièces)

J'ai utilisé la recette du "ultimate veggie burger" de Heidi Swanson, mais je n'ai pas suivi ses conseils sur ce qui en fait un si bon burger (remplacer le pain par les "steak" de pois chiche). J'avais déjà ma p'tite idée de ce que je voulais pour mon sandwich, à savoir un hybride entre un veggie burger et un falafel. J'ai légèrement changé la recette, la mienne n'étant pas tout à fait aussi saine et diététique que l'originale.

- 350 ml de pois chiche en conserve ou en bocal, égoutés et rincés
- 2 gros œufs
- une pincée de sel
- 1/2 oignon rouge, émincé finement
- le zeste d'1/2 citron non traité
- 80 ml environ de persil grossièrement haché
- 80 ml environ de coriandre fraîche grossièrement hachée
- 120 ml de chapelure
- 1 CS d'huile d'olive

➨ Mixer les pois chiche, les œufs et le sel au mixeur, en gardant de la consistence et quelques morceaux. Mettre dans un bol avec le reste des ingrédients. Reserver au frais sous film plastique jusqu'à utilisation.
➨ Ajuster la consistance en ajoutant de l'eau, des œufs ou de la chapelure, sans avoir peur d'une pâte bien humide.
➨ Former 4 patties (normalement, un patty, c'est un steack haché). Cuire dans une poële à fond épais à feu moyen doux environ 15 minutes, en retournant à mi-temps.


img_6204traite_raw09_680

WHITE ROLLS recipe as provided

- 1 tablespoon (1 packet) (15 ml) (7 gm/ 1⁄4 oz) active dry yeast
- 1⁄4 cup (60 ml) warm water (105-110o F) (41-43°C) (No need to use a thermometer – it should feel between lukewarm and hot to the touch).
- 1 cup (240 ml) warm milk (105-110o F) (41-43°C) (We’ve tried both nonfat and 2%, with no noticeable difference)
- 11⁄2 tablespoons (221⁄2 ml) (20 gm/ 2⁄3 oz) sugar
- 2 tablespoons (30 ml) vegetable oil (plus additional olive or vegetable oil for greasing bowl during rising)
- 11⁄2 teaspoons (71⁄2 ml) (9 gm/1⁄3 oz) salt
- Up to 4 cups (960 ml) (600 gm/21oz) all purpose flour

➨ In the bowl of an electric mixer or large mixing bowl, combine yeast, water, milk and sugar. Stir to dissolve and let sit for about 5 minutes (The mixture should start to bubble or foam a bit and smell yeasty).
➨ Add in vegetable oil, salt and 2 cups of flour. Using the dough hook attachment or a wooden spoon, mix at medium speed until the dough comes together.
➨ Add remaining flour a quarter cup at time until the dough pulls away from the sides of the bowl (For us, this usually required an additional 11⁄2 to 2 cups of flour).
➨ Turn out onto a lightly floured surface and knead for about 4 minutes, until smooth and elastic.
➨ Place in a lightly greased bowl and cover with plastic wrap. Let rise for 1 hour, or until doubled (or more) in size.
➨ Once the dough has risen, turn it out onto a lightly floured surface and divide it into 6 equal portions (if you’d like to make rolls) or 2 equal portions (if you’d like to make a loaf) (using a sharp knife or a dough scraper works well). Shape each into a ball or loaf and place on a parchment-lined baking sheet (try not to handle the dough too much at this point).
➨ Cover with plastic wrap and let rise for 15 minutes while you prepare the topping.
➨ Coat the top of each roll or loaf with the topping as described above. While the original recipe
recommends letting them stand for 20 minutes after applying the topping, I got better results
by putting them directly into the oven.
➨ Once you’ve applied the topping, bake in a preheated moderately hot 380oF/190°C/gas mark 5 for 25-30 minutes, until well browned. Let cool completely on a wire rack before eating.


 

PAINS BLANCS (pour 6 pains, recette fournie)

- 1 sachet de levure de boulanger
- 60 ml d'eau tiède-chaude
- 240 ml de lait tiède-chaud
- 20 g de sucre
- 2 CS d'huile végétale
- 1,5 cc de sel
- jusqu'à 600 g de farine

Dans un grand bol, mélanger la levure, l'eau, le lait et le sucre. Mélanger et laisser reposer 5 minutes. Il doit y avoir des bulles ou de la mousse et l'odeur de levure.
Ajouter l'huile, le sel, et la moitié de la farine. Mélanger avec une cuiller en bois (ou avec les mains!!) jusqu'à ce que la pâte se tienne. Ajouter plus de farine, petit à petit jusqu'à ce que la pâte ne colle plus aux parois.
Abaisser sur une surface légèrement farinée et pétrir 4 minutes environ, jusqu'à obtention d'une pâte lisse et élastique.
Mettre dans un bol légèrement huilé, couvrir de film plastique, et laisser lever une heure ou jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.
Abaisser à nouveau sur une surface légèrement farinée et découper en six parts égales à l'aide d'un couteau. Former des boules et placer sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Ne plus toucher.
Couvrir de film plastique et laisser lever le temps de préparer le Dutch Crunch.
Couvrir les petits pains d'une bonne couche de Dutch Crunch, étaler avec les doigts.
Enfourner à 190°C pour 25-30 minutes ou jusqu'à ce que les pains aient bien doré.
Laisser refroidir sur une grille avant de déguster.


img_1038-680

DUTCH CRUNCH TOPPING recipe as provided

Servings: This recipe should make sufficient topping for two 9x5 loaves (23cmx13cm) or 12 rolls. If you make only 6 rolls in the first soft white roll recipe, you can cut the topping recipe in half.
Note that you should not prepare the topping until the bread you’ve selected to bake is almost finished rising (~15 minutes from baking).

- 2 tablespoons (2 packets) (30 ml) (15 gm/1⁄2 oz) active dry yeast
- 1 cup (240 ml) warm water (105-115o F) (41-46°C)
- 2 tablespoons (30 ml) (30 gm/1 oz) sugar
- 2 tablespoons (30 ml) vegetable oil
- 1⁄2 teaspoon (21⁄2 ml) (3 gm) salt
- 11⁄2 cups (360 ml) (240 gm/81⁄2 oz) rice flour (white or brown; NOT sweet or glutinous rice flour) (increase by 1 cup or more for home-made rice flour)

➨ Combine all ingredients in a large bowl and beat with a whisk; beat hard to combine. The consistency should be like stiff royal icing – spreadable, but not too runny. If you pull some up with your whisk, it should drip off slowly. Add more water or rice flour as necessary. Let stand 15 minutes.
➨ Coat the top of each loaf or roll with a thick layer of topping. We tried coating it with a brush but it worked better just to use fingers or a spoon and kind of spread it around. You should err on the side of applying too much topping – a thin layer will not crack properly.
➨ Let stand, uncovered, for any additional time your recipe recommends. With the Soft White Roll, you can place the rolls directly into the oven after applying the topping. With the Brown Rice Bread, the loaves should stand for 20 minutes with the topping before baking.
➨ When baking, place pans on a rack in the center of the oven and bake your bread as you ordinarily would. The Dutch Cruch topping should crack and turn a nice golden-brown color.


 

CROUTE DUTCH CRUNCH

Cette recette est pour 12 petits pains, je n'avais pas vu, il faut normalement la diviser par deux, mais au moins j'ai eu une belle croute.

- 2 sachets de levure de boulanger
- 240 ml d'eau tiède-chaude
- 2 CS de sucre
- 2 CS d'huile végétale
- 3 g de sel
- 240 g de farine de riz (si vous la faites maison, ajouter encore 150g ou plus)

➨ Mélanger tous les ingrédients au fouet dans un grand bol. La consistence doit être celle d'un glaçage au sucre pour biscuits, étalable, mais pas trop liquide. Elle doit couler du fouet en ruban fin. Ajouter de l'eau ou de la farine de riz pour améliorer la consistence.
➨ Laisser reposer 15 minutes. Utiliser selon les besoins de la recette.


img_6211traite_raw11_680

AIOLI

(to say "garlic aioli" is redundant, as aioli means garlic and oil in Provençal, a southern French regional language close to Catalan.) Recipe from the book Petites Leçons de Cuisine en Provence by Guy Gedda and Marie-Pierre Moine.

- 4 cloves garlic
- 2 egg yolks
- about 1 cup olive oil
- fine salt and mill pepper

➨ In a mortar, crush the garlic with a pinch of salt. Add a few grinds of pepper and the egg yolks. Turn pestle in circles for about two minutes to form a thick and firm dough. Let it rest for five minutes
➨ Add the olive oil drop by drop as you would for a mayonnaise. When the sauce begins to thicken, add a constant flow of olive oil, still turning, always in the same direction. The pestle should stand straight in the thick sauce. Do not go beyond this point or you will ruin your aioli/mayonnaise (know that you can always fix it, experience tells you when to stop!). Cover with saran wrap and chill until ready to use.


 

AIOLI

Recette tirée du livre Petites leçons de cuisine en Provence de Guy Gedda et Marie-Pierre Moine.

- 4 gousses d'ail
- 2 jaunes d'œufs
- 160 ml d'huile d'olive environ
- sel fin et poivre du moulin

➨ Dans un mortier, piler l'ail avec une pincée de sel. Ajouter les jaunes d'œufs et quelques tours de moulin à poivre. Tourner le pilon en rond pendant 2 minutes environ pour former une pâte epaisse et ferme. Laisser reposer 5 minutes.
➨ Ajouter l'huile d'olive goute à goute, comme pour une mayonnaise. Quand la sauce commence à prendre, ajouter l'huile en filet, toujours tournant dans le même sens, jusqu'à ce que le pilon se tienne debout dans la sauce. À ce moment, arréter net, au risque de casser l'émulsion (mais c'est toujours réparable au pire, et c'est l'expérience qui dicte quand s'arréter!).
➨ Couvrir de film plastique et reserver au frais jusqu'à utilisation.




 


SIMPLE COLESLAW

adapted from recipe in What's On The Stove blog. Unlike Sherry, I think coleslaw keeps pretty well, so don't be afraid to make a lot.

- 1/3 to 1/2 of a large green cabbage, shredded as thinly as possible
- 3 Tbsp aioli
- 2 Tbsp lemon juice
- Chives, roughly chopped
- salt and pepper

➨Combine all the ingredients and eat immediately or keep covered and chilled. Yes, it will bleed water, but nothing compared to your common slaw (unless you put a lo-o-o-o-o-o-t of salt!)


 

COLESLAW

adapté de la recette du blog What's On The Stove. Le coleslaw est une sorte de rémoulade de chou. Contrairement à Sherry, je pense que le coleslaw se garde très bien, donc ne pas hésiter à en faire beaucoup.

- 1/3 ou 1/2 chou vert (ou un mélange chou vert, chou rouge, ajouter carottes, etc)
- 3 CS d'aioli
- 2 CS de jus de citron
- de la ciboulette, grossièrement ciselée.
- sel et poivre.

➨Mélanger tous les ingrédients et manger immédiatement ou reserver couvert au frais.


img_6208traite_raw10_680

COLLIOURE ANCHOVIES WITH PERSILLADE           ❘         ANCHOIS DE COLLIOURE EN PERSILLADE

Posté par FUJIIA à 13:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

20 mars 2012

Nouilles soba, bouillon de poulet et petits légumes

Bien le bonjour,

Bien qu'ayant écrit des articles quasiment un jour sur deux ces derniers temps et parfaitement consciente que mon travail peut parfois être en dents de scie, j'ai décidé aujourd'hui (enfin l'autre jour) de participer à un concours et par la même occasion de proposer une recette, une vraie avec des mesures et des temps de cuisson. C'est la fêêêêêêête!

Je vous propose de cliquer sur l'image pour aller voir les modalités du concours et découvrir, si ce n'est déjà fait le superbe blog Interprétations Culinaires. À la clef, de la jolie vaisselle du non moins joli site et blog Sucre Glace.

Il s'agit du premier d'une série (j'espère) de concours ayant pour thème De belles assiettes pour de belles recettes. Pour cette première édition, la couleur, c'est le noir, le plat, ce sont les pâtes!

C'est simple, je n'ai qu'un objet noir dans mes placards qui peut faire guise d'assiette, c'est un tout petit bol marqué par le temps que je remplacerais volontiers par celui à gagner. Il avait même un couvercle jadis, à cette époque c'était mon sucrier. Alors voilà, quand j'ai lu l'énoncé du concours, j'avais déjà prévu de cuisiner des nouilles soba pour agrémenter le bouillon tout chaud fait à partir de la dernière carcasse de poulet en date. Évidemment la vraie star de ce plat simplissime est le bouillon, donc il serait dommage de l'acheter tout prêt, mais rien ne vous en empêche si vous trouvez de l'appétence à mon plat mais n'avez pas le temps, la patience, ou la carcasse nécessaires à sa réalisation.

soba
…photo soumise au concours…

Recette des nouilles soba, bouillon de poulet et petits légumes, pour deux personnes

Ingrédients:

❧ 150g de nouilles soba
❧ 200 ml de bouillon de volaille
❧ petits légumes: oignon, carotte et plus selon l'envie et la saison
❧ une poignée de pignons de pin (facultatif)
❧ des chips de tomate (quand vous mondez des tomates, ne jetez pas la peau, faites la sécher à four très doux sur une feuille de papier sulfurisé, une fois sec, se garde en bocal à l'abri de la lumière)
❧ 1 CS de sauce soja légère

Réalisation:

❧ Cuire les nouilles cinq minutes environ dans un grand volume d'eau non salée, ou suivre les indications du paquet. Rincer à l'eau froide et réserver.
❧ Récupérer les légumes ayant servi à la confection du bouillon (on n'est pas chez la comtesse!) ou préférer des légumes glacés.
❧ Chauffer le bouillon seul. Ajouter la sauce soja, les nouilles et les légumes. Servir immédiatement parsemé de pignons et de chips de tomate.

soba2

La recette du bouillon:

Ingrédients:

❧ 1 carcasse de poulet (même sans le cou, les pâtes et les abats, ce serait dommage de ne pas profiter de ce que la volaille a encore à offrir. Y compris chlore et antibiotiques *_* )
❧ 2 carottes
❧ 2 tiges de céleri
❧ 1 oignon
❧ 2 échalotes
❧ 2 morceaux de 1 cm de gingembre frais
❧ 2 gousses d'ail
❧ 1 poignée de tiges de persil (quand on achète une botte et qu'on l'effeuille, garder les tiges, ça peut servir!)
❧ gros sel, petite poignée
❧ 1 petite poignée de grains de poivre (mélange 5 baies pour moi)
❧ 3 petits piments de Cayenne séchés, entiers, ou même plus
❧ huile d'olive

Réalisation:

❧ Faire revenir la carcasse et les petits os dans un peu d'huile d'olive. Si vous avez le courage, couper la carcasse en deux ou en trois.
❧ Quand elle commence à dorer, ajouter les légumes et toute la garniture, sauf le poivre et le piment. Continuer à dorer. Quand le tout commence à brunir, laisser encore une dizaine de minutes ou plus. Le tout doit caraméliser au maximum sans brûler.
❧ Ajouter de l'eau à couvert, sauf si la carcasse est entière, auquel cas couvrir seulement les légumes. Ajouter sel, poivre et piments.
❧ Porter à ébullition puis baisser le feu. Écumer si nécessaire. Laisser frémir 45 à 60 minutes.
❧ Retirer le plus gros de la carcasse et des aromates à l'aide d'une pince, d'une fourchette, de ce que vous avez sous la main, en prenant soin de mettre délicatement de côté les carottes et les oignons, ou n'importe quel légume qui ne serait pas devenue de la bouillie!
❧ Passer au tamis ou à la passoire, laisser refroidir complètement avant de réfrigérer ou congeler; ou utiliser tout de suite.

La preuve en image:

bouillon

18 mars 2012

Projet Photo 52 - thèmes 10 et 11: Géométrie, Bleu

Comme si une semaine sur deux seulement m'inspirait, je propose ici mes thèmes par deux depuis quelques temps. Comme vous êtes, visiteurs chéris, sur un blog de cuisine, j'essaie de faire en sorte de rester sur cette voie. Mais comme il est hors de question pour l'instant que j'ouvre un autre blog pour la photographie et comme je ne veux mettre qu'une sélection de photos sur Flickr, mon blog reste ma page blanche pour expliquer mes démarches. Voici donc le résumé de mon étude sur le bleu (thème 11) suivi de la photo du thème géométrie (10). Sachez que sur Flickr, mon dossier projet 52 est mis à jour chaque semaine.

Thème 11: Bleu

Voici une photo prise avec mon téléphone portable qui ne commence pas par un "i" (mais j'ai tout de même 8Mpx, hi hi!):

20120312_132506-800-580

Alors voilà, je ne sais plus si je l'ai prise avant ou après l'annonce du thème. Mais même si j'ai enfin un portable qui prend des belles photos, ça ne remplace pas un appareil qui a pour vocation de prendre des clichés. Tout de même, malgré que cette image représente un… euh… papa, tu peux m'aider? Un faux cerisier? (je le connais cet arbre, il fait des fruits qui ressemblent à des toutes petites dattes), malgré tout, donc, avec ce ciel resplendissant derrière, obligation de faire le lien…

…bleu…     …ciel bleu…     …printemps…     …fleurs (ou bourgeons)…     …rose bonbon et bleu, quoi! (-_-")

Bon, alors voili voilou que je me suis fait une petite manucure pour célébrer ce printemps qui est un peu en avance (et y'a des délires d'autoportraits (^_~) ):

img_0984-800-580

Et enfin, après avoir mis de côté petit à petit, un peu tous les jours, des objets dans les tons de ce que ces deux images m'ont mis dans la tête (ça va, c'est toujours français, c'que j'dis?), une petite séance photo que j'ai gaiement retouchée en me lâchant pour développer les fichiers RAW (enfin les deux premières ont été prises en jpeg avec mon compact). Comme je n'ai pas le téléphone qui commence par un "i", j'me les instagramme moi-même!!:     (ma préférée, la n°3, ou p'têt la 5)

img_1001traitéjpeg02-800-580

img_1005traitéjpeg01-800-580

img_6162traitéjpeg01-800-580

img_6162traitéjpeg03-800-580

img_6168traite_raw07_800_580

img_6179traite_raw13_800_580

Alors, chez vous aussi on se dispute pour savoir si c'est vert ou bleu?

 

Thème 10: Géométrie

10_geometrie_800

img_092410_geometrie_800

img_093310_geometrie_800

img_093610_geometrie_800

Je n'avais pas du tout été inspirée pour ce thème, mais au final, c'est pas si mal…

 

Ma galerie sur Flickr

15 mars 2012

nouilles chinoises, romanesco et bacon

Flattée de savoir que mes posts ne passent pas inaperçus, et même que mes études folles du goût ont inspiré, je continue dans ma lancée. Même s'il est sage de savoir s'arrêter, mon blog n'est pas une table de black jack! Alors j'y vais!

Toujours dans l'optique de maximiser l'ampleur du goût, son intensité, mais avec un minimum d'ingrédients, je choisis trois éléments dont les saveurs respectives correspondent à ce que j'ai en tête ce jour là. Ça peut paraître saugrenu ou au contraire évident. Je n'en sais trop rien. Ce que je peux dire, c'est que le plat était un peu sec. En même temps, il aurait suffit d'un peu plus (le double) de chou et c'aurait été farpait! Mais au prix du chou romanesco, bio de surcroît, on se contente de nouilles qui remplissent le ventre. Pas très diététique, tout ça…

J'ai trouvé un bon moyen de cuire le bacon lors du défi des Daring Bakers sur la mousse de sirop d'érable dans un contenant comestible. Il s'agissait de le cuire à l'extérieur d'un moule pour former une coupelle. La coupelle, c'est un peu compliqué, ça prend du temps, même si ça en jette, faut le dire! Mais à ce moment là j'ai compris que je pouvais cuire mon bacon dans le four, sur une grille, de manière à ce que les graisses coulent au fur et à mesure qu'elles fondent, de ce fait, minimisant leur quantité dans le produit final. Le résultat est un bacon croustillant comme j'aime!! À égoutter sur un essuie-tout quand-même à la sortie du four.

Rassurez-vous, je n'achète que très rarement du bacon, mais parfois, sûrement du fait de mes origines à moitié américaines, j'ai des envies insatiables! Toujours en tant qu'américaine, je suis aussi douée pour le multi-task, terme à inclure absolument dans un CV, au moins pour montrer qu'on le connaît. Un(e) multitasker est une personne polyvalente, mais avec une connotation d'avoir les capacités d'être très fort pour faire plusieurs choses en même temps.

Bref, tout ça pour dire que j'adore diviser mon four pour faire plusieurs choses en même temps! Pour certaines personnes, c'est une évidence! Moi, quand je le fais, j'en suis très fière. Vous noterez que je devrais peut-être nettoyer la porte du four, ou demander à l'homme de le faire! L'intérêt d'un blog et plus précisément des photos, c'est que ça permet de mettre en lumière ce genre de défauts!

Donc, j'utilise dans mon four la même méthode pour rôtir mes légumes que pour les griller sur mon grill en fonte (et accessoirement au barbeuk, si j'en avais un!). Cette recette de courgettes grillées est une des plus consultées sur mon humble blog. Et ce, grâce notamment (seulement) au site des foodies que je ne fréquente plus. Il faut bien huiler le légume et bien le saler, mais faut pas pousser, faut pas que ça baigne dans l'huile non plus, hein! Et on enfourne.

Le bacon, c'est fait, le chou, c'est fait… Pour les nouilles, je suis beaucoup moins sûre de moi. Pourtant, depuis toute petite, je suis la goûteuse de service, celle qui dit toujours "encore une petite minute" et à qui on sert un verre de vin, erreur! Rassurez-vous, petite, c'était la grenadine, mais le sucre avait sans doute un effet pervers aussi. Toujours est-il qu'un italien qui rabâche toujours que les français ne savent pas cuire les pâtes était toujours étonné de l'al dentitude de ce qu'il trouvait sous la dent chez moi. Je vous l'accorde, c'était un italien fort de préjugés! Passons…

Les nouilles chinoises, c'est pas que c'est différent, mais comme pour les cappellini, le moment où la pâte est al dente est très court, elle passe très vite de l'état de crousti-dure à celui de bouillie. Et comme je n'ai pas tellement l'habitude de ladite nouille de blé dur (jusque là c'est tout pareil) aux extraits de crevette (ou de sauce de poisson, je ne sais pas trop), je ne suis pas sûre de la quantité d'eau à mettre, ainsi que celle de pâtes. De plus, elles sont le plus souvent sautées au wok avec d'autres ingrédients après cuisson à l'eau, alors que moi, je les ai servies telles quelles. Le résultat était collant, ce qui en soi ne me déplaît pas, mais j'ai été obligée de les tronçonner pour avoir des blocs distincts.

Rien d'autre, du gomashio fraîchement préparé, au cas où ça manquerait de goût, mais pas utilisé, c'est tout. À une prochaine fois pour plus d'expériences bizarres!!

img_0914-680

img_0915-680

img_0916-680

img_0917-680

 

Posté par FUJIIA à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


13 mars 2012

Gomashio et pesto de persil. Une petite étude des goûts…

Je ne veux pas prétendre tout connaître dans le domaine très vaste qu'est la gastronomie. En aucun cas je ne pourrais faire pareille chose! Comme pour tous les domaines de la vie, tant qu'on n'est pas dans la tombe, on apprend toujours.

Par ailleurs, quand on traîne sur les blogs de ci de là, on peut avoir très vite fait de se demander où on a bien pu hiberner ces dernières années. Hors il ne faut pas se sous estimer. Chers lecteurs, c'est valable pour vous aussi. Parfois il faut aussi se creuser les méninges, car on a peut-être entendu parler, voire mangé un ingrédient ou un plat, et puis, on a oublié. Sans jamais essayer de s'en servir, ou d'en reproduire la recette. J'insiste, ne pas se sous estimer. C'est le cas pour moi et pour le gomashio. Avant d'en dire plus et ayant de vagues notions de japonais, je vais d'abord taper sur ceux qui l'écrivent gomasio. La syllabe "si" n'existant pas en japonais, il faut dire et écrire "shi". Donc le terme en -sio est toléré et utilisé à tord, même par les marques. Je suis chiante, non? Si en français, les règles peuvent être transgressées (ex: bonbon), ce n'est pas le cas pour le japonais. (note: mon vérificateur d'orthographe me corrige mon gomashio en -sio, et ensuite me propose gommassions à la place de gomasio. Décidément, on ne peut pas faire confiance aux machines!)

Toujours est-il que je découvre, ou re-découvre le gomashio, et que si l'on en croit certaines blogueuses, c'était déjà ringard en 2006 (enfin, ça c'est mon interprétation…). Mais je ne vous ai pas sonné(e)s! Et si je veux l'utilliser maintenant? Même si ça ne fait pas partie des tendances de 2012? Hein? Vous m'en voudrez pas trop d'être aussi ignorante? Et ringarde?

Pour ceux qui sont ignares comme moi, et je suis sûre qu'il y en a plein, le gomashio est un condiment constitué de graines de sésame et de sel de mer. À ratio variable, on les fait torréfier ensembles pour que la science de la nutrition millénaire fasse son travail. Le sel aide à dégager les nutriments du sésame et vice et versa. On peut acheter le gomashio en épicerie bio pour plus cher qu'il ne vaut, ou on peut le faire soi-même en un rien de temps. Et contrairement aux mochi japonais qui sont sensés être très faciles à faire, mais qui peuvent s'avérer catastrophiques, le gomashio est VRAIMENT facile à faire. Torréfier ensemble, puis broyer ou mixer ou pilonner ensemble, mettre dans un bocal propre et sec et ranger à côté du sel et du poivre, ou ailleurs.
Ça va, c'est assez simple?

img_0911-680

Partant de ce constat (la simplicité de l'ouvrage), j'en profite pour me prendre pour la savant(-e)-fou(-lle) des goûts, m'inspirant d'informations glanées sur des sites verts et divers. Trop nombreux pour les citer. D'autant que là, je suis en plein dans l'expérience scientifique, et je ne voudrais pas mettre la faute sur de pauvres avant-gardistes de l'alimentation si je m'en inspire pour faire n'importe quoi. Lorsque je m'inspire concrètement de quelqu'un ou de quelque chose, je le signale toujours. Je me défend donc d'avance pour quelque accusation future et potentielle.

Voici donc que je me mets dans l'idée de faire un pesto. Démunie de recette et ignorante dans le domaine! Oui. Je concoctai donc une pâte de persil à l'allure de curry vert, mais au goût de persillade (ce qu'on met dans les escargot, les coques…). Pas assez d'huile, du persil à la place du basilic, le gomashio remplace le sel et les pignons. L'ail est là, et pour le parmesan tant pis. Sauf que sous-estimant le pouvoir salant du gomashio (rappelez-vous, je suis une ignorante!),  et ayant déjà mis du sel pour piler l'ail, je me retrouve avec un pince lèvre, comprendre dix fois plus salé que les dernières chips du fond du paquet!.

Si je fais du pesto, on pourrait s'attendre à de belles linguine fraîches, mais ce serait oublier à la fois mon ignorance et le mode savant-fou dans lequel je semble errer.

img_0912-680

J'ai parfois tendance à additionner les protéines. Le jambon, par exemple, accompagne merveilleusement bien les œufs. Ce n'est ni sain ni écologique, et pourtant c'est si bon dans un croque-madame! Dans un élan d'amélioration du monde et de ma personne, je saute le jambon pour aujourd'hui et mets un peu de pesto sur l'œuf. La salade est plus souvent verte et/ou de concombres d'habitude, et en beaucoup plus grande quantité que sur la photo, mais là encore l'expérience scientifique était de mise. Radis, carotte, vinaigre balsamique, huile d'olive, échalote et gomashio (une fois qu'on l'a fait, il faut bien l'utiliser!!). Je me rends compte en notant tout ça que ça n'a pas grand chose d'extraordinaire, et en même temps si (ne pas se sous-estimer! ter).

img_0944-680

Toujours dans l'optique d'essayer de nouvelles choses et comme mon pesto est plus pâteux que sauceux, je tente de faire une vinaigrette à la moutarde et au pesto. La vinaigrette, c'est mon dada. Or, je suis sûre que si je fais des recherches sur le sujet sur internet, je me sentirai trop nulle encore.

img_0949-680

Depuis que je suis petite, j'adore photographier la vinaigrette. Je n'ai encore jamais taché de graisse mon objectif, je touche du bois. Ici, à part que l'ail remplace l'éventuelle échalote, je me retrouve avec une vinaigrette somme toute normale, mais avec un goût de persil qui aurait "traîné" dans la sauce, autrement dit un goût que je n'affectionne pas particulièrement. Pour ce qui est du gomashio, il n'est ici qu'anecdotique, mais je saurai le mettre en valeur en petite touche finale dans le futur, pas d'inquiétude! Par contre, il s'avère que la plupart du temps je ne photographie pas mes plats ni ne note exactement ce que j'y mets (ils finissent toujours dans mon ventre, mais plus rarement sur le blog!!). Erreur, me direz-vous?! Et vous aurez raison! Pourtant j'ai recommencé à pratiquer le carnet pour noter idées en tous genre, mais il n'y a encore que très peu de note culinophiles dedans.

Note: ce petit interlude sert maladroitement à m'excuser de l'absence de recette, et ce pour tous les plats dont je vous ai parlé aujourd'hui!

img_0951-680

img_0954-680

Puisque j'étais lancée dans les expériences, j'ai relevé le défi des œufs pochés! Eh oué! (ça y est, si je me mets à écrire des "eh oué" à tout va, à quand les lol et les mdr. Mais "eh oué" au moins ça rime avec "pochés"!) Une réussite, si vous voulez mon avis! Le blanc bien cuit mais pas caoutchouteux et le jaune bien liquide!!!!! Yum Yum!

img_0958-680

img_0959-680

Ici s'achèvent les travaux pratiques. À une autre fois pour je ne sais quelle nouvelle lubie. À suivre…

Posté par FUJIIA à 15:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

02 mars 2012

Projet Photo 52 - thèmes 8 et 9: Lumière, Trois

Je commence par le thème 9: trois. (pour ceux que ça ennuie, lire seulement après l'image)

Quelle embrouille dans les chiffres! D'abord on entre dans le mois de mars, un plus deux du douze de 2012, ça fait trois. Si on rajoute un zéro à côté du trois, c'est mon nouvel âge. Le thème neuf, c'est trois fois trois.Trois est le plus petit nombre premier, pour ce qui est des maths, Wikipedia en a tout un rayon. Si je me lance dans la graphie de ce chiffre, je serais toujours en train d'écrire le 2 mars 2013.

Nombre de civilisations ont des mythes sur les chiffres et considèrent plus particulièrement le chiffre trois. Dans une démarche aussi philosophique que religieuse, le trois, c'est la perfection. On pense bien sûr à la sainte trinité du dogme chrétien. La troisième voix est celle du médiateur dans le conflit d'idée entre deux personnes ou groupes.

Nous comptons trois dimensions dans notre univers, trois couleurs primaires. Trois marches du podium, trois âges de la vie, trois mousquetaires, haut comme trois pommes. Pour ceux qui, comme moi, ont wiki-étudié l'imagerie du chiffre trois, ils reconnaîtront la synthèse simpliste que j'essaie d'écrire.

J'en conclus que d'une certaine manière, trois, c'est la totalité, la perfection, un point de départ sur une réflexion de l'Homme sur la vie, la terre, les choses… Un début de réflexion sur l'art. L'art étant en partie une manière d'exprimer la vie. L'art, celui qui dure dans le temps, fait souvent référence à d'autres formes d'art, la peinture dans la littérature, la poésie dans la musique, la photographie dans le cinéma ne sont que quelques exemples.

Et moi dans tout ça? Je me suis lancée dans un projet de photo. Je veux qu'il reste un projet de photo. Avec toutes les influences que je peux y inclure. Moi qui ne suis vraiment pas quelqu'un de spirituel, je me trouve forcée de réfléchir quand on annonce un  thème tel que "Trois". Et comme je suis un peu artiste sur les bords, sans être Une artiste, ladite réflexion se penche naturellement sur le rapport entre l'humain, ses mythes, et l'art.

Tout ça peut paraître bien prétentieux au vu de la photo que je présente. Elle est légère. On peut être philosophe et ne pas se prendre trop au sérieux! Réfléchir et voir la vie au second degrés!

Ma première intention fut la suivante:
—Fabriquer un "trois" (dessin, sculpture…)     …………     1° œuvre
—Photographier ledit "trois"     ………………………...…     2° œuvre            (quand je dis œuvre,
—Retoucher, voire repeindre le "trois" photographié  …     3° œuvre      je veux dire ouvrage, hein!!?)

Ici, la photo est un des outils de la représentation de la réflexion autour du chiffre trois.

Prétentieux, certes. Compliqué surtout. J'ai cherché à simplifier au maximum, car après tout, une image par semaine, on ne peut pas faire des miracles, il faut garder de l'énergie pour faire durer le plaisir pendant un an!

Pour répondre à certaines questions, bien que j'essaie de ne pas trop révéler ma vie privée, il est un grand enfant qui me sert d'amoureux, mais ensemble, nous n'en avons pas. Tous les jouets ou figurines que je montre en photo ne sont que des symptômes de névrose infantile (c'est grave, docteur?), ou parfois (mais beaucoup plus rarement) ils appartiennent simplement aux deux monstres que je considère comme mon p'tit neveu et ma p'tite nièce (monstre, c'est affectueux, hein!!?).

Si vous m'avez suivi jusque là, vous méritez bien de voir la photo!!!!!

Trois (fois trois)-800

J'ai ressorti mon Canon EOS 350D, je crois que j'ai la palme du plus vieux reflex Canon à trois chiffres. Je ne l'avais pas du tout mis aux oubliettes, rassurez-vous! C'est simplement que j'ai depuis peu un compact qui permet tous les réglages manuels, que je peux emporter dans mon tout petit sac à main (je peux pas vraiment fermer le sac, mais bon!…). Mais parfois, le piqué de l'image d'un reflex me manque, mais surtout, ce qui me manque, c'est mon objectif macro 60mm. Si je l'aime, ce n'est pas pour son bokeh. Je suis très myope et la macro, ben c'est comme ça que je vois le monde!!!! Pour info, j'ai fait des essais à f16, f32, mais un objectif macro, c'est un objectif macro et impossible de mettre les trois tortues sur des plans différents si je veux que les trois soient nettes. Donc, tant qu'à faire, je reviens à f2.8 et je baisse les ISO un p'tit coup! Changer de classe d'appareil, c'est aussi changer ses habitudes.

Les trois photos ont été prises au même endroit. Une étagère blanche contre un mur blanc. Pour les deux premiers clichés, les trois uniques feuilles de feutrine que je possède (on sait jamais, si je veux coudre un truc!), une bleue, une verte, une grise.

Voilà, je raconte bien assez ma vie comme ça, sacré projet photo 52!

 

Thème 8: Lumière

IMG_0844-680

La ville scintille de mille éclats, mais je dois suivre la cadence de ma môman qui marche devant. Je prends coute que coute des photos tout en galopant, la molette au cran "auto". Le cadrage n'est pas au top ici, "peut faire mieux", comme m'ont toujours dit tous les profs. Je choisis cette photo pour sa pertinence au thème. Je doute d'un truc. Si j'avais attendu cinq minutes que le lampadaire s'allume, son ombre aurait-elle filé?

Voir les autres photos que j'ai retenues dans mon album PP52, ou encore, jeter un coup d'œil à l'album Paris sera toujours Paris

Posté par FUJIIA à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 février 2012

Daring Bakers: Quick Breads, loaves or muffins

IMG_0711-traitéRAW-580

The Daring Bakers’ February 2012 host was – Lis! Lis stepped in last minute and challenged us to create a quick bread we could call our own. She supplied us with a base recipe and shared some recipes she loves from various websites and encouraged us to build upon them and create new flavor profiles.

L'hôte du défi des Daring Bakers du mois de février 2012 était – Lis! Lis est intervenue à la dernière minute pour nous défier de créer des "quick breads" à notre image [la traduction de quick bread pourrait être le sujet d'une thèse ou d'un doctorat, il s'agit d'un type de gâteau réalisé avec de la levure chimique, la référence étant faite à la levée, au gonflage qui se fait pendant la cuisson, contrairement au pain, qu'il soit au levain ou à la levure de boulanger, pour lequel un temps de repos est nécessaire à la levée. Cependant, "gâteau" serait une traduction bien trop simpliste]. Elle nous a fourni une recette de base et a partagé des recettes de différents sites qu'elle aime et nous a encouragé de nous appuyer dessus pour créer de nouveaux archétypes de goût (oui, là, niveau traduction, je m'enflâme un peu).

IMG_0722-traitéRAW-580

Yet another month of simple baking! Give thanks to the all purpose flour! Or to Lis whom I don't know, but she sure is funny when she explains the dos and don'ts of quick breads! A non baker who manages to co-keep a huge community busy with the Daring Kitchen, even as things of life throw spanners in her works (I'm trying to make mine an expression I've never heard before, bear in mind, I'm a native French speaker).

Encore un mois de simple boulange! (ce mois-ci, la traduction, ce n'est pas trop ça!!) Prions pour la sainte farine blanche (là, vraiment, j'improvise)! Ou pour Lis que je ne connais pas, mais elle est bien marrante quand elle explique le pourquoi du comment des quick breads (traduction plus qu'approximative)! Une non pâtissière qui co-mène une communauté importante avec la Daring Kitchen, même lorsque les choses de la vie lui mettent des bâtons dans les roues.

IMG_0697-traitéRAW-copie-580

Last month, the scones/biscuits, were the perfect treat to put me back on a baking track, so to celebrate my first year as a daring baker (and a big birthday, but that's none of your business!!!!!), I went wild with my quick breads. (Again, since I'm French, when I hear quick bread, I have to think for a second and make sure we're not talking about sweeetbreads and vice versa!!) No offense, Lisa, as much as I enjoyed reading your pdf, I studied my way through various recipes, on the web and on my bookshelf.

Le mois dernier, les scones/biscuits étaient la parfaite gourmandise pour me remettre dans le bain de la pâtisserie, donc pour célebrer l'anniversaire de mes un an de Daring Bakers (et un anniversaire important, mai ça, ce ne sont pas vos oignons!!!!!), je me suis enflamée avec ces quick breads. Sans vouloir vexer Lisa, j'ai eu beau lire avec grand plaisir son pdf, j'ai étudié d'autres possibilités de recettes, sur le net et dans mes bouquins.

IMG_0703-traitéRAW2-580

One of the rules to follow was that the quick breads were to be prepared in less than thirty minutes. Not to be taken too seriously, but still… In any event, the chocolate muffins were made in about twenty Rachel Ray minutes. The kiwi in even less time.

Une des règles à respecter était que les quick breads soient préparés en moins de trente minutes. Règle à ne pas trop prendre au sérieux, mais bon… Au final, les muffins au chocolat ont été faits en vingt minutes, façon Rachel Ray. Ceux au kiwi, en moins de temps.

muffins

And now for the duel: double chocolate on one side, and kiwi-white chocolate on the other!

Place au duel: double chocolat d'un côté, et kiwi-chocolat blanc de l'autre!

choco-pt

Rose

The chocolate was as decadent as it sounds. I used the recipe for Chocolate muffins on the Joy of Baking website. Instead of buttermilk, I added a little lemon juice to the regular milk and let it sit while I prepared the rest of my ingredients. Instead of the baking powder/baking soda mix, I used one packet of Alsa chemical baking powder. And I put 200g of dark chocolate that I cut up with a knife, and was a tadbit disapointed that most of it melted in the cooking process. When I think muffins, I think double chocolate, there is just no way around it. And this recipe is pretty darn good!

Ceux au chocolat sont aussi gourmands que n'importe quel dessert au chocolat!!!! J'ai utilisé la recette des chocolate muffins du site Joy of Baking. À la place du babeurre (lait fermenté), j'ai mis un peu de citron dans du lait demi-écrémé et laissé reposé le temps de préparer le reste des ingrédients. Au lieu d'un mélange de bicarbonate de soude et de levure chimique, j'ai mis un sachet de levure chimique. Et une tablette de 200g de chocolat noir coupé au couteau, qui, à mon grand regret ont presque entièrement fondu à la cuisson. Quand je pense muffin, je pense d'emblée double chocolat et c'est tout c'est comme ça. Et cette recette est assez bonne!!!

IMG_0714-traitéRAW-580

Canigou

For the kiwi-white chocolate, I used a recipe from the book 750g de plaisir - Gourmandises.

For 9 small muffins or six big ones:

2 kiwis
75g of white chocolate
1 egg
30 g of butter
2 tablespoons milk     (I didn't have heavy cream, so I replaced it with milk and added a little butter!!)
5 cl heavy cream
5 tablespoons flour
1/2 packet baking powder
2 tablespoons brown sugar (the recipe calls for "vergeoise", a dark sugar made from beets)

Pour les kiwi-chocolat blanc, j'ai utilisé une recette du livre 750g de plaisir - Gourmandises.

Pour 9 petits muffins ou six grands:

2 kiwis
75g de chocolat blanc
1 œuf
30g de beurre
2 CS de lait                    (je n'avais pas de crème, donc j'ai mis du lait et ajouté un peu de beurre)
5 cl de crème entière
5 CS de farine
1/2 sachet sachet de levure chimique
2 CS de vergeoise, ou, à défaut, de la cassonade

prep

Preheat the oven to 180°C
Peel the kiwis, cut in quarters and then in three. Perfect size: not too chunky, not too small. Break the white chocolate in little pieces.
Melt the butter and let cool a little.
In a large bowl, mix the flour, baking powder and sugar. In a smaller bowl, mix the melted butter, milk, cream and egg.
Mix the dry and wet ingredients together without overmixing. Add the kiwi and white chocolate.
Fill the muffin tins to two thirds. Cook for 12 to 15 minutes, depending on the size.

Préchauffer le four à 180°C
Éplucher les kiwis, les couper en quartiers puis en trois. À mon avis, c'est la taille parfaite, pas trop p'tit, pas trop grand! Couper le chocolat blanc en petit morceaux.
Faire fondre le beurre et le laisser refroidir un peu.
Dans un saladier, mélanger la farine, la levure et le sucre. Dans un plus petit bol, mélanger le beurre fondu, le lait, la crème et l'œuf.
Mélanger les ingrédients liquides et secs sans trop travailler l'appareil. Ajouter le kiwi et le chocolat blanc.
Remplir les moules au deux tiers. Cuire 12 à 15 minutes, selon la taille.

Ro)o)o)se

IMG_0709-traitéRAW-580

 

 

Posté par FUJIIA à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 février 2012

Projet Photo 52 - thème 7: Voler

Ceci n'est pas une histoire!...

Ce sont juste trois versions...

IMG_0587-800

IMG_0583-800
-C'est bon, démarre
-Allez grouille!

IMG_0590-800

À réfléchir au thème de voler je pensais plus au fait de planer dans les airs, que ce soit par magie (pour un humain) ou pas (un oiseau, un avion...). J'ai pensé au patinage artistique, au ski... Je ne savais de toutes façons pas comment mettre tout ça en place, donc, à défaut, avec quelques Lego et un peu d'imagination, essayons de recréer des scènes de vol! Les deux premières n'étaient que des essais, c'est pour ça qu'on voit le canapé derrière, mais elles se sont quand-même avérées parmi les meilleures. Enfin, la dernière, le cambriolage, ce sera celle du récapitulatif.

Canon S95; ISO 100; f:2.8; 0,4s

Voir le tout sur Flickr

Posté par FUJIIA à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 février 2012

Une fondue catalano-savoyarde

Cheese Fondue-680

Il y a quinze ans, j'aurais préféré mourir de faim plutôt que de toucher à un morceau de fromage. Bien des fois on m'a dit: "tiens, prends un babybel, ça n'a pas le goût de fromage". Horreur! C'est encore pire! Vous ne savez donc pas que le polyéthylène, ça ne se mange pas? Bon, j'exagère sans doute.

Fifteen years ago, I would have died, rather than to touch a piece of cheese. Many times I've been told: "here, grab a babybel, it doesn't taste like cheese". Total Disgrace! This is even grosser! Don't you know you're not supposed to eat polyethylene? Okay, well I may be exagerating.

IMG_0552-680

Mon frère et moi avions sur notre trajet pour aller à la maternelle une des crémerie-fromageries les plus renommées de Paris. Nous nous bouchions le nez et franchissions tout le pâté de maison en courant. Mon frère disait qu'il n'aimait pas le fromage parce qu'il se rappelait l'avoir "goûté dans le ventre de Maman". Moi, ben ma foi, je n'ai pas ce genre de souvenir, mais l'odeur était largement suffisante à me faire déguerpir.

My brother and I would walk by one of Paris' most renowned cheese shops on our way to Kindergarten. We would pinch our noses and run through the block! By brother used to say that he didn't like cheese because he remembered tasting it "in Mom's stomach". I, on the other hand, can't recall of such memories, but the smell alone was plenty to make me run away.

                  fromages-680

Ensuite, à l'âge de raison, déménagement. Pas de crémerie sur le chemin de l'école, mais une sur le chemin de la boulangerie. Moins renommée peut-être, mais à l'odeur tout aussi putride, enfin, pour nous autres gamins gâtés et ingrats. Mon frère et moi devenions des pros de l'apnée.

Then, around the age of seven, we moved. No cheese shop on the way to school, one on the way the the bread shop. Maybe not quite as renowned, but with an equaly disgusting smell, at least for us spoiled and ingrate kids. My brother and I were mastering the art of apnea.

cuisson-680

Je n'ai pas été perdue seule dans le Sahara avec comme seul réconfort un morceau de maroilles. Non. J'ai été embauchée pour faire découvrir les galettes bretonnes aux Américains sur les marchés. C'était encore une toute petite entreprise et nous avions le droit de manger une crêpe après avoir rangé les éléments du stand dans le camion. Sachez-le, une crépière, c'est lourd! Et ce maudit parasol qui ne voulait jamais se fermer! On avait droit à une crêpe à condition de se la faire soi-même et sans dégueulasser le plan de travail. Mais quand il y avait des "mistakes", comme on les appelait en français (des erreur), interdiction de se préparer la crêpe de son choix! J'ai commencé par manger certaines crêpes avec du monterrey cheese ou de la mozza. C'est que j'avais faim! Un beau jour j'ai dû manger une crêpe au fromage de chèvre. Ce fût une expérience très pénible. Je m'efforçait de ne préter attention qu'aux pousses d'épinard, mais le goût du chèvre prenait le dessus. Plus tard, la "Cabrit" devint ma crêpe préférée.

J'ai plus d'un tour dans mon sac en ce qui concerne les histoires fromagères, mais je ne peux pas tout dévoiler. Alors peut-être une prochaine fois j'écrirai un autre billet sur le sujet.

Ce billet-ci est dédicacé à Benjamin, Isabelle, Thierry et Marina. (désolée Benjamin, le ragoût de peau de chèvre, c'est plus dégueulasse qu'un morceau de Comté!)

I didn't get lost alone in the Sahara with all but a piece of maroilles (very smelly cheese) to cheer me up. No. I was hired to introduce French crêpes to Americans on farmers' markets. It was still a small business and we were allowed to eat a crepe after putting the crêpe stand away. Know that a crêpe machine is very heavy! And the darn big umbrellas that would never close! We could have a crêpe so long as we made it ourselves and we didn't dirty the stand. But when there were "mistakes", as we called them with a French accent, no way Jose! So I started eating crêpes with monterrey cheese, or mozzarella. By Georges, I was hungry! One day I had to eat a crêpe with goat cheese. It was a very unpleasant experience. I tried to only pay attention to the baby spinach, but the taste of goat cheese gained the upper hand. Later, the "Cabrit" became my favourite.

I have many more cheese stories up my sleeve, but I can't reveal them all. Perhaps another day I'll write something else on this particular subject.

This post is dedicated to Benjamin, Isabelle, Thierry and Marina. (Sorry Benj, goat skin stew is much grosser that any cheese I can think of!)

dessert-680

La recette de la fondue:

-par personne: 200g de fromage et 8 à 10 cl de vin blanc sec.
-Dans les fromages de base, nous avons Emmental, Comté, Gruyère. Dans les fromages plus prononcés, Abondance, Appenzeller, Beaufort. Pour les vins, en principe, un vin de Savoie: Appremont, Roussette d'Ayze, Abymes, Chignin

Dans ma recette:

-Emprunter un service à fondue

Les fromages:
-Emmental au lait cru IGP de Savoie
-Comté extra AOP juraflore doux au lait cru, affinage six mois
-Gruyère doux suisse AOP, affinage six mois
-Appenzeller surchoix au lait thermisé

Le vin:
-Marieta Côtes du Roussillon blanc, Domaine des Demoiselles 2009, le même qu'on boit avec la fondue

Mais encore:
-deux baguettes à l'ancienne (pour quatre), ça me parait résonnable
-1 gousse d'ail
-poivre
-noix de muscade
-Kirsch
-fécule de pomme de terre (au cas ou)

Déroulement de la recette:

-Couper le fromage en cubes.
-Mettre de côté la quantité de vin approximative, ça donne une idée.
-Frotter l'interieur du caquelon avec la gousse d'ail coupée en deux.
-Sur le feu (pas sur le réchaud de la table à manger), faire fondre petit à petit un peu de fromage dans un peu de vin, remuer fréquement, et ajouter au fur et à mesure plus de vin et plus de fromage, toujours en remuant.
-Un peu avant d'avoir tout mis, poivrer, râper un peu de noix de muscade, une touche de paprika, pourquoi pas.
-Ajouter un petit peu de Kirsch. Si la fondue est vraiment trop liquide, diluer un  peu de fécule (1 c.às.) dans le Kirsch au préalable.
-Servir aussitôt, poser le caquelon sur le réchaud.
-Touiller la fondue avec le pain à chaque fois que l'on se sert.
-Décider au préalable de si celui qui perd son bout de pain aura un gage ou non

-Servir avec une salade verte et éventuellement des cornichons et petits oignons.

 Sources: notrefamille.com; Parfums de Campagne; Cuisine des Alpes; Délices et Caprices; à bon entendeur (TSR)

Fondue recipe:

-Per person: 200g of cheese and 8 to 10 cl of dry white wine.
-Basic cheeses: Emmental, Comté, Gruyere. More pronounced cheeses: Abondance, Appenzeller, Beaufort. For wine, normally a Savoie wine: Appremont, Roussette d'Ayze, Abymes, Chignin

In my version:

-Borrow a fondue set

Cheeses:
-Emmental (unpasterized raw milk, Savoie IGP)
-Comté (extra AOP, Juraflore doux, unpasterized raw milk, six month maturing)
-mild Swiss Gruyere (AOP, six months maturing)
-choice Appenzeller (semi-pasterized milk)

Wine:
-Marieta white Côtes du Roussillon, Domaine des Demoiselles 2009, the same we will drink with the meal

And then some:
-two baguettes (for four, seems about right)
-1 garlic clove
-black pepper
-nutmeg
-Kirsch liquor
-potato starch (just in case)

Let's proceed:

-Cut the cheese (pun unintended!!) into cubes
-Measure up the wine you're going to use
-Rub the inside of the fondue pot with the halved garlic clove.
-Over heat (in the kitchen, not on the fondue warmer), melt the cheese and the wine little by little, stirring often, adding a little bit more each time until almost all the cheese has melted.
It little bit before you're finished with that, add pepper to taste, nutmeg and why not a dash of paprika
-Add a small shot of kirsch. If the cheese is very liquid, previously mix a tablespoon of starch to the Kirsch.
-Serve immediately on the fondue warmer
-Each time you dip a piece of bread, stir the mixture a little.
-Before eating, decide wether you want to follow tradition and forcefully dare whoever drops their bread in the cheese to do something they don't want to do.

-Serve with a green salad and pickled veggies.

Sources: notrefamille.com; Parfums de Campagne; Cuisine des Alpes; Délices et Caprice; à bon entendeur (TSR)