13 mars 2012

Gomashio et pesto de persil. Une petite étude des goûts…

Je ne veux pas prétendre tout connaître dans le domaine très vaste qu'est la gastronomie. En aucun cas je ne pourrais faire pareille chose! Comme pour tous les domaines de la vie, tant qu'on n'est pas dans la tombe, on apprend toujours.

Par ailleurs, quand on traîne sur les blogs de ci de là, on peut avoir très vite fait de se demander où on a bien pu hiberner ces dernières années. Hors il ne faut pas se sous estimer. Chers lecteurs, c'est valable pour vous aussi. Parfois il faut aussi se creuser les méninges, car on a peut-être entendu parler, voire mangé un ingrédient ou un plat, et puis, on a oublié. Sans jamais essayer de s'en servir, ou d'en reproduire la recette. J'insiste, ne pas se sous estimer. C'est le cas pour moi et pour le gomashio. Avant d'en dire plus et ayant de vagues notions de japonais, je vais d'abord taper sur ceux qui l'écrivent gomasio. La syllabe "si" n'existant pas en japonais, il faut dire et écrire "shi". Donc le terme en -sio est toléré et utilisé à tord, même par les marques. Je suis chiante, non? Si en français, les règles peuvent être transgressées (ex: bonbon), ce n'est pas le cas pour le japonais. (note: mon vérificateur d'orthographe me corrige mon gomashio en -sio, et ensuite me propose gommassions à la place de gomasio. Décidément, on ne peut pas faire confiance aux machines!)

Toujours est-il que je découvre, ou re-découvre le gomashio, et que si l'on en croit certaines blogueuses, c'était déjà ringard en 2006 (enfin, ça c'est mon interprétation…). Mais je ne vous ai pas sonné(e)s! Et si je veux l'utilliser maintenant? Même si ça ne fait pas partie des tendances de 2012? Hein? Vous m'en voudrez pas trop d'être aussi ignorante? Et ringarde?

Pour ceux qui sont ignares comme moi, et je suis sûre qu'il y en a plein, le gomashio est un condiment constitué de graines de sésame et de sel de mer. À ratio variable, on les fait torréfier ensembles pour que la science de la nutrition millénaire fasse son travail. Le sel aide à dégager les nutriments du sésame et vice et versa. On peut acheter le gomashio en épicerie bio pour plus cher qu'il ne vaut, ou on peut le faire soi-même en un rien de temps. Et contrairement aux mochi japonais qui sont sensés être très faciles à faire, mais qui peuvent s'avérer catastrophiques, le gomashio est VRAIMENT facile à faire. Torréfier ensemble, puis broyer ou mixer ou pilonner ensemble, mettre dans un bocal propre et sec et ranger à côté du sel et du poivre, ou ailleurs.
Ça va, c'est assez simple?

img_0911-680

Partant de ce constat (la simplicité de l'ouvrage), j'en profite pour me prendre pour la savant(-e)-fou(-lle) des goûts, m'inspirant d'informations glanées sur des sites verts et divers. Trop nombreux pour les citer. D'autant que là, je suis en plein dans l'expérience scientifique, et je ne voudrais pas mettre la faute sur de pauvres avant-gardistes de l'alimentation si je m'en inspire pour faire n'importe quoi. Lorsque je m'inspire concrètement de quelqu'un ou de quelque chose, je le signale toujours. Je me défend donc d'avance pour quelque accusation future et potentielle.

Voici donc que je me mets dans l'idée de faire un pesto. Démunie de recette et ignorante dans le domaine! Oui. Je concoctai donc une pâte de persil à l'allure de curry vert, mais au goût de persillade (ce qu'on met dans les escargot, les coques…). Pas assez d'huile, du persil à la place du basilic, le gomashio remplace le sel et les pignons. L'ail est là, et pour le parmesan tant pis. Sauf que sous-estimant le pouvoir salant du gomashio (rappelez-vous, je suis une ignorante!),  et ayant déjà mis du sel pour piler l'ail, je me retrouve avec un pince lèvre, comprendre dix fois plus salé que les dernières chips du fond du paquet!.

Si je fais du pesto, on pourrait s'attendre à de belles linguine fraîches, mais ce serait oublier à la fois mon ignorance et le mode savant-fou dans lequel je semble errer.

img_0912-680

J'ai parfois tendance à additionner les protéines. Le jambon, par exemple, accompagne merveilleusement bien les œufs. Ce n'est ni sain ni écologique, et pourtant c'est si bon dans un croque-madame! Dans un élan d'amélioration du monde et de ma personne, je saute le jambon pour aujourd'hui et mets un peu de pesto sur l'œuf. La salade est plus souvent verte et/ou de concombres d'habitude, et en beaucoup plus grande quantité que sur la photo, mais là encore l'expérience scientifique était de mise. Radis, carotte, vinaigre balsamique, huile d'olive, échalote et gomashio (une fois qu'on l'a fait, il faut bien l'utiliser!!). Je me rends compte en notant tout ça que ça n'a pas grand chose d'extraordinaire, et en même temps si (ne pas se sous-estimer! ter).

img_0944-680

Toujours dans l'optique d'essayer de nouvelles choses et comme mon pesto est plus pâteux que sauceux, je tente de faire une vinaigrette à la moutarde et au pesto. La vinaigrette, c'est mon dada. Or, je suis sûre que si je fais des recherches sur le sujet sur internet, je me sentirai trop nulle encore.

img_0949-680

Depuis que je suis petite, j'adore photographier la vinaigrette. Je n'ai encore jamais taché de graisse mon objectif, je touche du bois. Ici, à part que l'ail remplace l'éventuelle échalote, je me retrouve avec une vinaigrette somme toute normale, mais avec un goût de persil qui aurait "traîné" dans la sauce, autrement dit un goût que je n'affectionne pas particulièrement. Pour ce qui est du gomashio, il n'est ici qu'anecdotique, mais je saurai le mettre en valeur en petite touche finale dans le futur, pas d'inquiétude! Par contre, il s'avère que la plupart du temps je ne photographie pas mes plats ni ne note exactement ce que j'y mets (ils finissent toujours dans mon ventre, mais plus rarement sur le blog!!). Erreur, me direz-vous?! Et vous aurez raison! Pourtant j'ai recommencé à pratiquer le carnet pour noter idées en tous genre, mais il n'y a encore que très peu de note culinophiles dedans.

Note: ce petit interlude sert maladroitement à m'excuser de l'absence de recette, et ce pour tous les plats dont je vous ai parlé aujourd'hui!

img_0951-680

img_0954-680

Puisque j'étais lancée dans les expériences, j'ai relevé le défi des œufs pochés! Eh oué! (ça y est, si je me mets à écrire des "eh oué" à tout va, à quand les lol et les mdr. Mais "eh oué" au moins ça rime avec "pochés"!) Une réussite, si vous voulez mon avis! Le blanc bien cuit mais pas caoutchouteux et le jaune bien liquide!!!!! Yum Yum!

img_0958-680

img_0959-680

Ici s'achèvent les travaux pratiques. À une autre fois pour je ne sais quelle nouvelle lubie. À suivre…

Posté par FUJIIA à 15:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


24 juin 2011

repas végétarien: salade de haricots verts et omelette aux légumes rotis

IMG_570710_500
En guise d'apéro, ce qui reste de bâtons de carottes d'hier. Je picore tandis que je me prépare mon déjeuner.

IMG_571512_500
La vendeuse m'a dit de manger le vert en salade, c'est ce que je vais faire.

IMG_571813_500
Je me coupe un tronçon.

IMG_571914_500
Comme c'est joli!

IMG_572719_500
De l'échalote aussi.

IMG_573423_500
Les haricots ne sont pas des restes, je les ai cuits exprès la veille, ben oui, faut se faire plaisir dans la vie!

IMG_572216_500
La technique infaillible pour savoir si les œufs sont frais.

IMG_572317_500
Je vous ai bien eus, je ne le fais quasiment jamais!!! Mais là, au moins je suis sûre!

IMG_572518_500
Un peu de sauce soja, un peu de vinaigre de riz, un peu d'eau...

IMG_573020_500
Mon (pas si) petit reste de légumes au four (comme pour les légumes grillés, mais sous le grill du four): carotte, patate, patate douce, oignon rouge, haricot vert, courgette, je n'oublie rien, je crois. On peu mettre ce qu'on veut. Prochain coup, je fais dégorger les courgettes.

IMG_573121_500
Je rajoute les œufs battus.

IMG_573322_500
Et le poids des légumes qui m'enpêche de faire une belle omelette, m'en fiche, ça va être bon!

 

 

17 juin 2011

Salade de penne au chorizo et poivron rouge

IMG_569821_500

Quelque chose de frais pour ces journées de grande chaleur... quoique, d'après la météo, je vis bel et bien dans un micro climat! Enfin, toujours est-il que le temps me donne envie de paresser et me coupe un peu l'inspiration. Pourtant j'ai quand-même décidé de griller des poivrons rouges, et moi, ben mes poivrons rouges, je les fais au four sous le grill à 275°C!! Vous avez dit canicule?Ah non, j'ai mal entendu...

Sinon, ben rien de tel qu'un reste de pâtes de la veille (ou de l'avant veille, hem... non, en fait juste de la veille!) pour faire une jolie salade colorée, qui ne débordera sans doute pas d'originalité, mais bon, si c'est bon... c'est bon! Et ce n'est pas quand mon chéri est là que je vais préparer ça, il en a presque autant horreur que des salades de riz!! À moi mon ch'ti déjeuner pour moi toute seule, avec un bon verre d'orangina. J'en bois à peu près une fois par an, comme mon papa, sauf que moi, c'est pas après des kilomètres de vélo sous une légère bruine pour me désaltérer tellement il fait chaud sous le k-wey, c'est juste parce que, de temps en temps, c'est bon, et oui!

Quelques trranches fines de chorizo pour faire semblant de manger des protéines et pour donner du goût aussi, des œufs de caille pour changer et pour faire joli, toujours ma fameuse vinaigrette, pourquoi changer quand c'est bon? J'ajuste juste les quantités et les types de moutarde, de vinaigre et d'huile selon le type de salade. Pour les pâtes, par exemple, il vaut mieux réduire la quantité de moutarde, pour pas que la sauce soit trop épaisse, et là, je ne l'ai pas émulsionnée.

Salade de penne au chorizo et poivron rouge, pour 1 personne

1 reste de pâtes (en faire juste pour la recette et les passer à l'eau froide, c'est beaucoup moins bon! À savoir!)
1 poivron grillé (ça doit aussi se trouver en bocal prêt à consommer), coupé en lamelles
4-5 fines tranches de chorizo, coupées en lamelles
4 œufs de caille, durs
vinaigrette (moutarde, sel, poivre, vinaigre de vin, huile d'olive)
échalote et persil

Préparer la vinaigrette, ajouter tous les ingrédients, dévorer.

IMG_565215_500

IMG_566817_500

IMG_564310_500

IMG_564213_500

IMG_565716_500

IMG_567618_500

IMG_569120_500
Beige-brun-jaune (et noir)

Posté par FUJIIA à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 février 2011

jambon-beurre and a box

Parfois je me demande si j'ai vraiment une bonne notion de ce qu'est un repas équilibré. Pourtant je m'y essaie. Mais je pense qu'un nutritioniste me pendrait par les pieds faute de se pendre lui-même, en voyant ce que je mange.

Que mettre dans un déjeuner? Je n'arrive pas à manger et surtout préparer un repas chaud pour le midi. Faut dire, je n'ai pas été élevée comme ça. Donc souvent, surtout les mois d'hiver, je prépare des œufs que je mange avec du jambon, parce que quand-même, c'est bon, et du pain et du beurre, le tout accompagné soit d'une salade verte, de radis, d'autres crudités. Selon l'humeur, ou ce que j'ai, ou ma faim, je mangerai un fruit, un yaourt, des gateaux, peut-être rien du tout.

Voici un repas on the go que j'ai préparé pour mon chéri et moi. C'est bien une bonne vieille baguette bien blanche que vous voyez accueillir le sandwhich. En vrai mes goûts ont évolué, je ne saurais recomander ce qu'on appelle parfois du pain et d'autres fois de la matière blanche aux contours croustillants et à l'intérieur qui se désagrège le lendemain, le tout dépourvu de qualité nutritionelle.

Je re-regarde mes photos et me rends compte qu'il n'y a pas tellement de légumes dans ce déjeuner. Zut alors, moi qui croyait que le déséquilibre était ailleurs, dans le manque de produits laitiers, par exemple.

P1040988_580

Jambon-beurre, donc, assez croustillant puisque la baguette est du jour. Ça cale bien, ça prend la place qu'il faut dans l'estomac. Et de quoi se compose ma petite boite?

P1040994_580

Lit de mâche, petit flacon d'huile d'olive et de vinaigre qui est presque aussi galère à nettoyer qu'à remplir, œufs durs de caille, salade de radis noir au citron, carottes et radis en pickles, c'est-à-dire conservés au vinaigre. D'ailleurs il faudra revoir cette recette, car elle fera grimacer les amateurs d'amertume. Pour finir, un morceau de fromage sur un bout de pain avec une trannechette (c'est l'acceng) d'échalotte.

P1050001_580

P1050003_580

P1050004_580

Posté par FUJIIA à 17:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 février 2011

For my valentine

P1050213_580
P1050215_580
P1050216_580
P1050218_580
P1050220_580
P1050224_580
P1050225_580

Céleri rémoulade maison aux pommes et aux noix, tomates cocktail (les premières que j'achète depuis le mois de septembre, je suis assez fière!), œufs de caille, crevettes et sauce cocktail maison, enfin, des pommes et du nutella, du déjà vu que l'on a pas fini de voir. Le tout servi avec d'authentiques couverts Little Twin Stars de, disons, 1983 ou 84 peut-être. Oui oui, ce sont les miens!

Posté par FUJIIA à 12:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 janvier 2011

Déjeuner un peu bento

P1040915_580

Quand je me suis fait livrer mon canapé et qu'ils étaient deux à monter le kit, j'ai eu tout le temps du monde pour préparer un petit repas à l'assiette qu'on pourrait déguster en cinq minutes ou en une heure et demie selon nos envies, mon chéri et moi, avant de repartir pour de nouvelles aventures. Le mieux, dans ce genre de préparations, c'est qu'on peut tout préparer en grandes quantités et réaménager différemment, de sorte à varier les plaisirs et l'alimentation en ne passant du temps en cuisine qu'une seule fois. Et non, je n'ai toujours pas eu l'occasion de pic-niquer, ça se voit?

P1040907_580

quelques radis, du beurre demi-sel, une petite salade de concombre simple, du jambon, des œufs de caille, des petites rondelles de carottes cuites pour mettre encore de la couleur, enfin pour le dessert, une croustillante galette feuilletée à la frangipane de noisette.

P1040909_580

P1040912_580_2

P1040914_580

P1040917_580

P1040914_580_2

Posté par FUJIIA à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,