21 mai 2012

Fraises Cléry et pain perdu

img_6439traite_raw00_680

Revoilà une édition du concours Belles Assiettes Belles Recettes. Encore de la vaisselle à gagner qui n'irait pas du tout pour me déplaire, le joli bol blanc qui mérite d'être vu en plus gros plan. Pour gagner, il suffit de présenter des fruits et/ou légumes de saison dans une assiette blanche. Certes, l'assiette est bordée de bleu, mais c'est surtout le blanc qui fait ressortir les fraises, non?

Sinon, en dessous des fraises, c'est du pain perdu fait avec du pain aux œufs challah, dont la recette sera accessible sur le blog à partir du 27 mai.

Les seules fraises françaises que je trouve en ce moment sont les cléry, ce qui me convient, puisqu'elles sont super bonnes. J'ai eu des mauvaises surprises avec des gariguettes, qui sont pourtant sensées être meilleures (enfin je crois, je dis peut-être des bêtises). Les mara des bois, c'est pas pour tout de suite, mais bien sûr, dans la catégories des fraises "cultivées", ce sont mes préférées.

img_6448traite_raw00_680

Petite salade de fraises:

❧ Couper les fraises en petits morceaux
❧ Les arroser de jus de citron
❧ Ajouter un petite cuiller à soupe de cassonade, plus ou moins ou pas du tout selon la qualité des-dites fraises.
❧ Mélanger. Réserver au frais ou manger immédiatement.

Pain perdu:

❧ Ce qu'il reste d'un pain qui commence à rassir
❧ Un œuf et juste assez de lait pour imbiber toutes les tranches de pain
❧ Quelques cuiller à soupe de sirop d'agave
❧ Huile (j'ai utilisé de l'huile d'olive, ce qui m'a paru un peu bizarre, mais je le recommande!)
❧ Pour la confection du pain perdu, il existe des milliers de recettes sur la toile, et c'est pas sorcier, donc je m'abstiens.
❧ Sucre glace pour décorer
❧ Et bien sûr, une petite douceur de fruits de saison, "à la mode", comme dans les "diners" américains. Il ne manque que la boule de glace à la vanille.

Je participe donc, comme on l'aura compris, au concours suivant:

 

 

 

Posté par FUJIIA à 20:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,


30 avril 2012

Bok choy sauté et fèves fraîches justes blanchies

Il me reste quelques heures pour envoyer ma participation au concours Belles Assiettes - Belles Recettes. Et pourtant ce n'est pas comme si je n'y pensait pas presque tous les jours depuis un mois. Ce mois-ci, on joue sur les couleurs complémentaires, la couleur, c'est le rouge et le plat, les légumes verts. En dehors de la quasi-absence de vaisselle rouge dans mes placards, le légume vert est plus compliqué qu'il n'y parait. Je suis de celles et ceux qui ne comprennent pas pourquoi un légume ne doit pas être au centre d'un plat. Mais accompagner un légume est plus dur qu'accompagner une viande ou un féculent car ledit légume est la plupart du temps relégué au statut de garniture.

 

L'objet du concours organisé par Interprétations Culinaires est de gagner ce magnifique bol rouge de chez Sucre Glace, donc acheter de la vaisselle neuve est plutôt inapproprié. Comme je n'ai rien (mais rien!) je fais quand-même quelques brocantes pour voir. Il est sans doute moins grave de succomber à des objets d'occasion! Heureusement je n'ai rien trouvé. Quel dommage quand-même de ne pouvoir participer par manque de vaisselle… alors je fouille, je fouille… et je réfléchis. Il y a peut-être un objet quelque part qui me fait de l'œil mais que je ne vois pas…

…C'est tout trouvé! L'objet en question est un set de dessous de verres des années 60 en mélamine aux couleurs dépareillées, le tout dans une boite assortie rouge carmin. Un des dessous de verre, le jaune, est visible ici. Pour le reste, c'est de la faute de reines du bento comme Makiko Ito si le moindre semblant de boite se transforme en récipient pour manger. Reste maintenant à trouver la recette.

Ce n'est un secret pour personne, j'ai du mal à me considérer comme quelqu'un qui élabore des recettes. J'aime suivre à la lettre des valeurs sûres, ou alors me laisser aller à de folles expérimentations. Dans ce dernier cas, je n'ai qu'une idée vague de l'exactitude des ingrédients, surtout pour ce qui est des quantités. Le fait de transcrire mes essais en une partition à suivre est un effort que je fais avec plaisir parfois, que j'évite d'autres fois.

Là, j'ai eu le loisir de choisir parmi plein de légumes verts dans mon frigo et j'ai mis de côté quelques autres éléments. Je suis partie sur… Nan, j'déconne, je ne pars pas sur, contrairement aux candidats top chef. Ma cuisine est juste là, pas besoin de chaussures d'escalade! (si personne ne comprend l'allusion, je me  sentirai bien seule… déjà on ne part pas "sur", mais "de", "vers", "loin"). Si ils n'apparaissent pas sur la photo (les autres éléments mis de côté, pardi, faut suivre!!), ce n'est pas tant que je voulais mettre exclusivement en valeur les légumes, c'est plutôt que mon "assiette" était juste légèrement trop petite pour y caler de quoi se sustenter.

Il faut donc s'imaginer le truc. Pour l'apétance de la recette, ça risque d'être un peu compliqué, mais tant pis. Donc, une assiette creuse. Rouge l'assiette. Rouge aussi le petit dôme de spaghetti de quinoa à la tomate. Au centre du volcan et en quantité égale aux pâtes, des lamelles de bok choy sautées à l'huile d'olive. Éparpillées un peu partout, de belles fèves printanières bien vertes et juste blanchies, débarrassées de leur petite peau si désagréable sous la dent. Sur cette assiette imaginaire, je ne sais pas trop où mettre les noix de saint-jacques tout juste saisies de chaque côté. J'en ai prévu deux par personne: généreuse, la fille! J'inverse juste les rôles des garnitures. et donc j'hésite: en haut du volcan et si ça s'casse la gueule tant pis; ou en bas près de la côte et dans ce cas elles seraient mieux au nombre de trois.

Sachez que je ne triche pas. C'est réellement ce que j'ai concocté ce soir-là. Pour la photo, je me suis rendue compte de la petitesse du récipient, ai pensé à faire dépasser de force quelque spaghetti, me suis rendue compte de la mocheté du résultat, n'ai même pas essayé de poser une noix de saint-jacques qui de fait aurait pris toute la place et ce ne sont pas elles les stars aujourd'hui, finalement je me suis résolue à photographier mes légumes dans ma petite boite rouge. Et même si il manque des éléments, la photo donne faim, non?

pak_choy_et_fe_ves

Posté par FUJIIA à 19:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 mars 2012

Nouilles soba, bouillon de poulet et petits légumes

Bien le bonjour,

Bien qu'ayant écrit des articles quasiment un jour sur deux ces derniers temps et parfaitement consciente que mon travail peut parfois être en dents de scie, j'ai décidé aujourd'hui (enfin l'autre jour) de participer à un concours et par la même occasion de proposer une recette, une vraie avec des mesures et des temps de cuisson. C'est la fêêêêêêête!

Je vous propose de cliquer sur l'image pour aller voir les modalités du concours et découvrir, si ce n'est déjà fait le superbe blog Interprétations Culinaires. À la clef, de la jolie vaisselle du non moins joli site et blog Sucre Glace.

Il s'agit du premier d'une série (j'espère) de concours ayant pour thème De belles assiettes pour de belles recettes. Pour cette première édition, la couleur, c'est le noir, le plat, ce sont les pâtes!

C'est simple, je n'ai qu'un objet noir dans mes placards qui peut faire guise d'assiette, c'est un tout petit bol marqué par le temps que je remplacerais volontiers par celui à gagner. Il avait même un couvercle jadis, à cette époque c'était mon sucrier. Alors voilà, quand j'ai lu l'énoncé du concours, j'avais déjà prévu de cuisiner des nouilles soba pour agrémenter le bouillon tout chaud fait à partir de la dernière carcasse de poulet en date. Évidemment la vraie star de ce plat simplissime est le bouillon, donc il serait dommage de l'acheter tout prêt, mais rien ne vous en empêche si vous trouvez de l'appétence à mon plat mais n'avez pas le temps, la patience, ou la carcasse nécessaires à sa réalisation.

soba
…photo soumise au concours…

Recette des nouilles soba, bouillon de poulet et petits légumes, pour deux personnes

Ingrédients:

❧ 150g de nouilles soba
❧ 200 ml de bouillon de volaille
❧ petits légumes: oignon, carotte et plus selon l'envie et la saison
❧ une poignée de pignons de pin (facultatif)
❧ des chips de tomate (quand vous mondez des tomates, ne jetez pas la peau, faites la sécher à four très doux sur une feuille de papier sulfurisé, une fois sec, se garde en bocal à l'abri de la lumière)
❧ 1 CS de sauce soja légère

Réalisation:

❧ Cuire les nouilles cinq minutes environ dans un grand volume d'eau non salée, ou suivre les indications du paquet. Rincer à l'eau froide et réserver.
❧ Récupérer les légumes ayant servi à la confection du bouillon (on n'est pas chez la comtesse!) ou préférer des légumes glacés.
❧ Chauffer le bouillon seul. Ajouter la sauce soja, les nouilles et les légumes. Servir immédiatement parsemé de pignons et de chips de tomate.

soba2

La recette du bouillon:

Ingrédients:

❧ 1 carcasse de poulet (même sans le cou, les pâtes et les abats, ce serait dommage de ne pas profiter de ce que la volaille a encore à offrir. Y compris chlore et antibiotiques *_* )
❧ 2 carottes
❧ 2 tiges de céleri
❧ 1 oignon
❧ 2 échalotes
❧ 2 morceaux de 1 cm de gingembre frais
❧ 2 gousses d'ail
❧ 1 poignée de tiges de persil (quand on achète une botte et qu'on l'effeuille, garder les tiges, ça peut servir!)
❧ gros sel, petite poignée
❧ 1 petite poignée de grains de poivre (mélange 5 baies pour moi)
❧ 3 petits piments de Cayenne séchés, entiers, ou même plus
❧ huile d'olive

Réalisation:

❧ Faire revenir la carcasse et les petits os dans un peu d'huile d'olive. Si vous avez le courage, couper la carcasse en deux ou en trois.
❧ Quand elle commence à dorer, ajouter les légumes et toute la garniture, sauf le poivre et le piment. Continuer à dorer. Quand le tout commence à brunir, laisser encore une dizaine de minutes ou plus. Le tout doit caraméliser au maximum sans brûler.
❧ Ajouter de l'eau à couvert, sauf si la carcasse est entière, auquel cas couvrir seulement les légumes. Ajouter sel, poivre et piments.
❧ Porter à ébullition puis baisser le feu. Écumer si nécessaire. Laisser frémir 45 à 60 minutes.
❧ Retirer le plus gros de la carcasse et des aromates à l'aide d'une pince, d'une fourchette, de ce que vous avez sous la main, en prenant soin de mettre délicatement de côté les carottes et les oignons, ou n'importe quel légume qui ne serait pas devenue de la bouillie!
❧ Passer au tamis ou à la passoire, laisser refroidir complètement avant de réfrigérer ou congeler; ou utiliser tout de suite.

La preuve en image:

bouillon

21 décembre 2011

Noël "white and gold", le nez dans la soupe: crème de choux-fleur aux champignons, tomme de brebis des pyrénées

Cela ne fait qu'un mois que mes yeux se sont écarquillés à l'idée d'un concours inspirant et excitant? J'aurais cru que cela en faisait six au moins, tant il s'est passé de choses dans ma vie, dans ma tête. Tant de choses et pourtant si peu. De retour d'une visite familiale, séparation momentanée, inspection introspective, confrontation, coup de théâtre, réveil; je redécouvre l'article que j'avais lu là-bas, lequel m'était complètement sorti de la tête. Ouf, la date a été reportée!

Je ne souhaite bien évidemment pas gagner ce concours (la bonne blague!). Le but premier est ici de m'exprimer à l'aide d'une structure simple, celle non pas de la compétition mais du respect du thème donné et la maîtrise de la technique, ou pas. Je présente une photo qui m'exaspère de défauts, mais je dois l'assumer. Elle est le fruit d'une recherche inconsciente suivie de la trouvaille dans le magasine Zeste d'une recette alléchante, elle-même suivie le lendemain du rapprochement entre la-dite recette et le concours.

Je ne voudrais pas blablater trop longtemps si les filles de Culinographie doivent lire tous les posts de tous les blogs qui participent au concours. Mais c'est plus fort que moi. La dernière fois que j'ai participé à un concours je me suis (sadiquement) retenue et me suis retrouvée frustrée. Au risque de squatter le temps des autres, je me lâche.

IMG_0228-traité raw-580

J'ai choisi d'utilliser un compact, mon nouveau petit bijoux portable, le canon powershot S95 qui permet tous les réglages manuels. J'utillise d'habitude ce qui fut un bijoux il n'y a encore pas si longtemps que ça, mon reflex canon EOS 350D, que je pense maîtriser mais avec lequel je m'amuse beaucoup encore. Au lieu de passer au niveau d'au-dessus (les boules quand mon frère achète, nonchalant et devant moi, le 50D, moi qui était déjà jalouse de son 450D... bon, trêve de geekerie inutile), j'en suis restée à mon bon vieux reflex que je chéris et suis toujours à la recherche du compact parfait. De ce côté-là, j'en change comme de blouse! Alors voilà, mon nouveau compact, je ne le maîtrise pas du tout! J'en maîtrise les concepts, mais ai perdu un temps fou à trouver les bons boutons pour faire telle ou telle chose. J'ai du sacrifier le tout manuel. Certaines de mes photos ont été prises en auto-focus, d'autre en focus manuel mais en exposition automatique, je crois avoir terminé en priorité ouverture. Si la lumière du jour avait été infinie (en intensité comme en durée), il aurait fallu opter pour une plus petite ouverture pour que mon Snoopy soit net comme la soupe.

J'ai d'abord joué avec mes accessoires et mon bol vide, alors que la lumière était parfaite. Faisant ensuite de plus en plus sombre dans la pièce, les idées se mettaient peu à peu en place. Le thème du white and gold est dans la recette comme dans l'accessorisation. Snoopy jaune a été pris la main dans le sac, ou le nez dans la soupe, en train de renifler la première mise en bouche du repas de noël! Le père noël ne va pas être content! Certes, ce n'est pas très logique que la soupe soit déjà servie dans une pièce ou il fait encore noir en attendant les convives! Il faudra de l'imagination pour éliminer ce défaut.

L'éclairage consiste en la lumière du jour qui vient de la droite et une lampe de poche LED superpuissante qui vient de la gauche, qui est sensée donner l'effet d'une porte qui vient de s'ouvrir ou d'une halogène qui vient d'être allumée. Résultat, elle est tellement blanche qu'on croirait presque la lumière du jour.

Il nous était averti dans l'énoncé du concours de faire attention à la retouche des photos. Si cela veut dire qu'aucune retouche n'est tolérée (du moins aucune retouche visible!!), alors je suis disqualifiée. Mais tout dépend de ce qu'on appelle retouche. Depuis plusieurs années, j'aime travailler les fichiers RAW comme une sorte de négatif. En me renseignant sur les photographes professionnels, je ne retrouve que très rarement mentionné ce format d'image. "Développer" un fichier RAW peut être considéré comme de la retouche ou pas. Mon nouvel appareil prend des images en RAW, ce qui est rarissime pour un compact (et peut-être inutile!!). En général, je rectifie l'exposition (sur cette image elle reste inchangée) et surtout la balance des blancs, que je peaufine jusqu'à en perdre la tête. Ici, j'ai essayé de rendre les couleurs telles qu'elles étaient avec une très légère teinte vers le jaune (mais alors très légère!). À mon avis, la photo RAW comporte beaucoup plus de détails et de piqué que son homologue JPEG. Dommage que ma photo soit un peu floue!


SPECS PHOTO:
modèle: canon powershot S95
format originial: RAW
mode: priorité vitesse (donc expo 0,0)
vitesse: 1/15
ouverture: 4,9
balance des blancs: soleil (changé en t° kelvin, je n'ai plus les données)


SPECS RECETTE:
Adaptation de la recette Crème de chou-fleurs aux champignons parue dans le hors-série n°1 décembre-février du magasine Zeste.

pour 3-4 personnes:
300g de chou-fleur
2 petites pommes de terre
1/2 oignon (ou comme moi, la partie bonne d'un oignon moitié pourri!!)
1 petite poignée de champignons de Paris
1 gousse d'ail
+/- 70 cl de fond de veau
10 cl de crème
huile d'olive
1 morceau de tomme de brebis des Pyrénées
sel, poivre du moulin

-Peler, émincer l'oignon. Presser 1/2 gousse d'ail. Éplucher les pommes de terre et les couper en morceaux. Rincer le chou-fleur et le couper en bouquets.
-Faire suer les oignons dans un peu d'huile. Quelques minutes avant la fin, ajouter l'ail pressé.
-Ajouter les pommes de terre et le chou-fleur, couvrir de fond de veau et porter à ébullition. Baisser le feu et cuire environ 20 minutes.
-Pendant ce temps, nettoyer et émincer les champignons. Presser la demi gousse d'ail restante.
-Poêler les champignons dans de l'huile d'olive chaude avec l'ail jusqu'à évaporation de l'eau.
-Mixer la soupe, incorporer la crème, ajuster le sel et poivrer. Détailler la tomme en copeaux avec un épluche légume.
-Servir la soupe chaude, parsemée de champignons et de copeaux de fromage.

12 juillet 2011

Un bento pour un être cher

Commençons par souligner que je suis contre le principe de faire de la pub sur un blog et parfois la limite est floue entre une entreprise et un ami qui vend des babioles par petite annonce. Le débat n'est pas de savoir si j'accepte que mon serveur mette des pubs entre mes billets, mais pour info, mon blog est gratuit et c'est le prix à payer, il est encore tout jeune et c'est évident qu'un de ces quatre, je passerai au niveau supérieur (pour l'instant, le niveau supérieur, c'est déjà un peu de code html!!).

Une entreprise vendant des bento et accessoires dont je suis bonne cliente a organisé un concours dont le premier prix est un voyage à Kyoto, Japon. Ceux qui y ont participé sauront de quoi je parle, d'autant qu'il a suscité la polémique. Je crois que l'entreprise en question s'est laissé dépasser par l'enjeu du concours que les gens, y compris moi, ont pris très au sérieux.

Du moment ou le thème a été annoncé jusqu'au jour ou j'ai réalisé mon entrée pour le concours, une partie de mon cerveau ne pensait plus que bento: j'ai essayé des recettes et privilégié des produits de saison, comme à mon habitude. Quand j'ai annoncé le thème à mon être cher, il a répliqué: "fastoche, tous les jours, tu fais des beaux bentos pour moi".

Oui mais. Au fur et à mesure que la date limite pour envoyer sa photo approchait, je perdais mes moyens et n'arrivais plus à m'organiser. Samedi, levée trop tard pour aller au marché, dimanche, pareil. Quand je stresse, je dors, déjà que je suis une bonne dormeuse! Lundi, ouh la la, il faut que je m'active, je sais pertinemment que le marché se tient tous les jours sauf le lundi, mais il faut que j'aille voir quand-même, je n'ai rien dans le frigo. Pfff, il y a bien deux ou trois stands, au cas ou je voudrais acheter des fraises de hollande ou des poires du Chili. Je repars bredouille. Je passe par le centre, sachant très bien que tous les commerces de bouche et d'alimentation sont fermés le lundi. Dernier recours, le nouveau Mo********x qui ne vend que de l'alimentation sous trois tonnes de plastique. Clientèle principale: pause déjeuner express. Je dégote quelques produits relativement locaux et plus ou moins de saison, et ça fera l'affaire car je n'ai plus le choix.

De retour à la maison, je fais le point sur ce que j'ai à ma disposition. Je prépare tout un tas de trucs, sachant que ce qui n'ira pas dans le bento du concours ira dans les bento des jours suivants. Tous les jours, j'essaie de mettre de l'amour dans ces petites boites.

Voici ma photo de participation au concours:

 fujiia_bento_530

Ce fut très dur de concentrer tous ces sentiments dans une seule boite, enfin, les deux qui composent le bento. Très dur aussi de ne choisir qu'une photo. Et quand est venu le moment de décrire mon travail, quel défi que d'en faire une synthèse!

Je ne comptais absolument pas écrire un message au sujet de ce concours. Mais outre l'aspect cathartique de mettre tout ça sur clavier, je pense que c'est une bonne idée d'archiver cette expérience.

Les gens qui composent cette boite (l'entreprise, pas les bento!!!) sont tellement gentils et serviables que je vais quand-même mettre un petit lien vers la page du vote, ça fait une petite pub indirecte!

 IMG_587402_530

IMG_587803_530

IMG_590308_530

IMG_590409_530

Petite description quand-même:

- radis et haricot coco rose avec dans le flacon vinaigre balsamique et huile d'olive
- rémoulade de céleri au vinaigre de riz et à l'huile de sésame dans une feuille de chou rouge

- tomates cerise et bresaola
- omelette et ketchup orange maison (tomates jaunes + rouge = ?)
- gros cornichon et morceau de fromage
- fraises et feuilles de menthe

- avec des fruits, des biscuits, une bière et mon être cher s'achète une baguette tous les jours dont il ramène le reste à la maison, rassurez-vous!!

Posté par FUJIIA à 10:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,