27 octobre 2011

Daring Bakers: Povitica

The Daring Baker’s October 2011 challenge was Povitica, hosted by Jenni of The Gingered Whisk. Povitica is a traditional Eastern European Dessert Bread that is as lovely to look at as it is to eat!

Le défi du mois d'octobre des Daring Bakers était le povitica, accueilli par Jenni, de The Gingered Whisk. Le Povitica est un pain sucré traditionnel d'Europe de l'est qui est aussi agréable à regarder qu'à manger!

IMG_6052 -530

 Not that I want to excuse myself for the long absence here, I have to mention this, since, part of the obligations of being a Daring Baker is to talk about the experience of making the challenge dessert. I was lucky enough to go on an amazing trip in August after which I had a lot of trouble getting back into my little routine. Even cooking, that I love, became a chore. Not to mention posting recipes... I witnessed a few months of Daring Bakers, drooled over them, but did'nt manage to motivate myself. In October, I even feared being kicked out of the community. That's me, never finishing things that I start. Or I fix a limit to reach, and when I do reach it, I'm too exausted to go beyond. At least, I've completed a whole year and wish to continue.

Sans vouloir m'excuser de mon absence prolongée, je me dois d'aborder ce sujet puisqu'une partie du devoir de membre de la Daring Kitchen est de parler des sentiments et des expériences relatifs à la fabrication du défi du mois. J'ai eu la chance de faire un super voyage au mois d'aout après lequel j'ai eu un mal fou à me remettre à ma petite routine. Même cuisiner, mon plus grand plaisir, est devenu une corvée. Alors poster des recettes, vous imaginez... J'ai vu défiler plusieurs mois de Daring Bakers, j'en ai eu l'eau à la bouche, mais dur dur de se motiver. Au mois d'octobre, j'ai même eu peur d'être radiée de la communauté. Oui, je suis à cheval sur les principes, moi. On n'a le droit de manquer que deux défis dans l'année. Si on y regarde bien, c'est exactement au bout d'un an de blog que je me suis arrêtée. C'est bien moi, ça. À ne jamais terminer les choses que j'entame. Ou alors je me fixe une limite, et quand je l'atteint, je suis essoufflée et ne vais pas plus loin. Au moins, j'ai fait une année complète, et je ne compte pas m'arrêter là!

IMG_6026-530

IMG_6027-530

I did'nt know povitica. It's a Croatian chrismas cake, allthough it's origins are debateble. Since I never tasted it, I could'nt say if mine was authentic. What I can say though, is that is was quite good! But above all, it reminded me of the cinnamon bread my grand-mother would buy at Nate'n'Al deli in Los Angeles for breakfast, that and bagels, of course! It would'nt be so surprising that jewish eastern European recipes ressemble their christian cousins.

Je ne connaissais pas le povitica. D'ailleurs, peu de sites en français en parlent. C'est un gâteau de noël d'origine croate, quoique l'origine se discute. Ne l'ayant jamais goûté, je ne saurai dire si ma préparation est authentique. Ce que je peux affirmer, c'est qu'il est drôlement bon! Surtout, il m'a rappelé le cinnamon bread que ma grand-mère achetait au deli Nate'n'Al à Los Angeles pour notre petit déjeuner, ça et les bagels, bien sûr! Il ne serait pas étonnant que les recettes juives d'Europe de l'est ressemblent à leurs cousines chrétiennes.

IMG_6030-530

IMG_6032-530

This recipe is both tedious, and not that complicated. It took me more time to make it than I expected, but with a little practice and method, it should be done in a short afternoon.

Cette recette est à la fois fastidieuse et pas si compliquée que ça. Il m'en a mit plus de temps à la faire que ce que j'avais prévu, mais avec de l'entrainement, de la méthode et la force du poignet, on doit pouvoir l'exécuter en une petite après-midi.

IMG_6036-530

IMG_6037-530

IMG_6038-530

 What is true for the Daring Kitchen is also true for most recipes. I would rather follow it as it is in order to fully comprehend it, so as to change it int he future. I was'nt about to lay astray and innovate, but not having enough walnuts for both breads, I had to. Of course, replacing walnuts with almonds is'nt exatcly the definition of creativity... And, with coffee, cinnamon, cocoa and vanilla, it's hard to tell the difference. The difference was in the consistency. Let me explain. In the first bread I put a paste made of 80% fresh walnuts that I ground and 20% whole almond, also ground. The other paste was made of 80% almond powder (store bought packet) and 20% whole almonds that I ground. I did'nt realise how many walnuts were needed for this cake! I had to raid my cupboard! In the end, the industrial almond powder makes a much smoother paste, the other one being dryer.

Ce qui est vrai pour les défis de la Daring Kitchen est aussi vrai pour la plupart des recettes. Je préfère les suivre à la lettre pour bien les comprendre, quitte à les modifier dans le futur. Je n'avais donc pas dans l'idée de sortir de mon sentier battu pour innover, mais n'ayant pas assez de noix pour mes deux pains, j'y fus obligée. Vous me direz, remplacer les noix par des amandes, ce n'est pas la définition même de la créativité... D'ailleurs, avec le café, la cannelle, le cacao, la vanille, on ne fait guère plus la différence. La différence s'est faite au niveau de la consistance. Je m'explique. Le premier pain contient une pâte faite de 80% de noix en coque que j'ai concassées et de 20% d'amandes entières, également concassées. La pâte de l'autre est faite de 80% d'amandes en poudre (sachet) et de 20% d'amandes entières que j'ai concassées. Je ne m'étais pas rendue compte de la quantité astronomique de noix nécessaires à la confection de ce gâteau!! J'ai du dévaliser mon placard! En résultat, la poudre d'amande industrielle rend une pâte beaucoup plus onctueuse, l'autre étant plus sèche.

IMG_6041 -530

IMG_6049 -530

Ingredients for 2 loafs (over 2 pound each!):

To activate the yeast:
1 teaspoon sugar
1/2 teaspoon all purpose flour
1/4 cup (60 ml) warm water
1 tablespoon (7 G) dry yeast

For the dough:
1 cup (240 ml) milk
6 tablespoons (85 g) sugar
1?5 teaspoons salt
2 large eggs
1/4 cup (60 g) butter, melted
4 cups (560 g) all purpose flour

For the filling:
3,5 cups (560 g) ground english walnuts
1/2 cup (120 ml) milk
1/2 cup (115 g) butter
1 egg, beaten
1/2 teaspoon vanilla extract
1 cup (225 g) sugar
1/2 teaspoon cocoa powder
1/2 teaspoon cinnamon

For the topping:
1/4 cup (60 ml) cold strong coffee
1 tablespoon (14 g) sugar
melted butter

Directions:

To activate the yeast:
In a small bowl, stir sugar, flour and yeast into warm water and cover with plastic wrap. Allow to stand five minutes.

To make the dough:
In a medium saucepan, heat the milk up to just before boiling. Allow to cool to about 110°F/43°C.
In a large bowl, mix milk, sugar and salt until combined.
Add the beaten eggs, yeast mixture, melted butter and about 1/4 of the flour.
Blend thoroughly and slowly add remainig flour, mixing well until dough starts to clean the bowl. You may not use all the flour.
Turn dough onto floured surface and knead, gradually adding flour if needed, until smooth and does not stick. Be carefull not to add too much flour, as you knead, it will smooth out and get less sticky.
Divide  the dough into two equal pieces. Place in two lightly oiled bowls, cover loosely with plastic wrap and a kitchen towel. Let rise an hour and a half or until doubled in size.

To make the filling:
In a large bowl mix together the ground walnuts, sugar, cinnamon and cocoa.
Heat the butter and milk too boiling.
Pour the liquid over the nut mixture.
Add vanilla and eggs and mix thoroughly.
Allow to stand at room temperature.
If mixture thickens, add some warm milk.

To roll the dough:
Spread a clean sheet over dining table. Sprinkle lightly with flour.
Place the dough on the sheet and rool the dough out with a rolling pin, starting in the middle and working your way out, until it measures roughly 10x12 inches (25x30 cm).
Spoon a bit of melted butter on top.
Stretch out the with your hands from the center until it is very thin. Pick up the dough from the table once in a while to make sure it does'nt stick and to stretch even more.
It should be so thin that you see the print or pattern on the cloth.

To assemble loafs:
Spoon filling evenly over dough, leaving about a half inch on the borders.
Lift the edge of the cloth and roll the dough like a jelly roll.
Gently lift the rope, and place it into a greased pan in the shape of a U, the ends in the pan. Fold it again in two, in order to have two rows of two swirls.
Repeat rolling and assembling with the other loaf.
Brush the top of each loaf with the coffee mixture (coffe + sugar).
Cover lightly with plastic wrap and allow to rest about 15 minutes.
Preheat oven to 350°F/180°C. Remove plastic wrap and place breads in heated oven about 15 minutes.
Turn down oven to 300°F/150°C and bake for an additional 45 minutes, or until done. If loaves get too brown, you may cover them with aluminum foil.
Remove bread from oven and brush with melted butter. Allow to cool on a wire rack for a half-hour.
It is best to wait until the next day to slice and enjoy, that is, if you have the patience!!

IMG_6050 -530

IMG_6051 -530

Ingrédients pour 2 pains (de plus d'un kilo chacun!):

pour activer la levure:
1 cc de sucre
1/2 cc de farine
60 ml d'eau chaude
1 CS de levure de boulanger

pour la pâte:
240 ml de lait
6 CS (85 g) de cassonade
1,5 cc de sel
2 gros œufs
60 g de beurre, fondu
560 g de farine

pour la farce:
560 g de noix entières, concassées
120 ml de lait
115 g de beurre
1 œuf, battu
1/2 cc d'extrait de vanille
225 g de sucre
1/2 cc de cacao en poudre
1/2 cc de cannelle en poudre

pour dorer les pains:
60 ml de café fort, froid
1 CS de sucre
du beurre fondu

Méthode de fabrication:

Pour activer la levure:
Dans bol, mélanger le sucre, la farine et la levure dans l'eau chaude et couvrir de film plastique. Laisser reposer 5 minutes.

Pour faire la pâte:
Dans une casserole, chauffer le lait sans le faire bouillir, le laisser refroidir à 43°C.
Dans un bol, mélanger le lait, le sucre et le sel jusqu'à dissolution. Ajouter les œufs battus, la levure, le beurre fondu et un quart de la farine. Bien mélanger puis ajouter le reste de la farine petit à petit, jusqu'à ce que la pâte commence à se détacher du bol. Peut-être n'utilliserez-vous pas toute la farine.
Mettre la pâte sur un plan de travail et pétrir, en ajoutant éventuellement de la farine, jusqu'à ce la pâte soit lisse et ne colle pas. Attention à ne pas ajouter trop de farine, même si la pâte colle encore un peu, elle se lissera à force de pétrir.
Diviser la pâte en deux, mettre les deux boules dans deux bols légèrement huilés, couvrir grossièrement de film plastique et d'un torchon par dessus. Laisser lever une heure et demie, ou jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

Pour faire la farce:
Dans un grand bol, mélanger les noix, le sucre, la cannelle et le cacao.
Faire bouillir ensemble le lait et le beurre, verser le liquide sur le mélange aux noix. Ajouter les œufs et la vanille et bien mélanger.
Réserver à température ambiante. Si l'appareil s'épaissit, ajouter du lait chaud.

pour rouler la pâte:
Mettre une grande pièce de tissus sur un grand plan de travail (table à manger). Fariner légèrement.
Placer la première boule de pâte et l'étaler avec un rouleau, en commençant par le milieu et en travaillant vers l'extérieur, jusqu'à ce qu'elle mesure environ 25x30 cm.
Mettre un peu de beurre fondu et continuer d'étaler la pâte avec les mains. Soulever la pâte de temps en temps pour vérifier qu'elle ne colle pas et pour l'étaler encore un peu, comme on pourrait le faire avec une pâte à pizza.
La pâte doit être très fine, on doit pouvoir voir les motifs du tissus au travers.

Pour assembler les gâteaux:
Étaler la crème aux noix sur la pâte en laissant un petit centimètre à l'extérieur.
Rouler la pâte à l'aide du tissus, ça se fait tout seul, mais veiller quand-même à bien serrer, pour éviter les bulles d'air.
Plier la corde obtenue en deux, mettre les bouts dans un moule beurré, puis replier en deux de manière à former deux étages de deux rouleaux.
Répéter le roulage de la pâte et l'assemblage pour l'autre boule de pâte et le reste de la crème aux noix. Mettre dans un deuxième moule.
À l'aide d'un pinceau, enduire les pains de la mixture de café ( café fort + sucre)
Couvrir les deux pains de film plastique et laisser reposer un bon quart d'heure.
Chauffer le four à 180°C. Enlever le plastique et enfourner les deux gâteaux 15 minutes.
Baisser le four à 150°C et cuire encore 45 minutes, ou jusqu'à ce que la lame d'un couteau en sorte propre. (couvrir d'aluminium si les pains ont l'air de brûler)
Sortir les pains du four, les enduire de beurre fondu avec un pinceau. Les laisser refroidir une petite demi-heure avant de les démouler. Le mieux est d'attendre le lendemain pour les couper, mais pour ça, il faut de la patience. C'est pour ça qu'il vaut mieux prévoir de les faire l'après-midi que le matin, l'attente parait moins longue et les rêves plus sucrés!!

IMG_6058 -530


27 juillet 2011

Daring Bakers: Fraisier, or rather, groseiller aux mirabelles

Jana of Cherry Tea Cakes was our July Daring Bakers’ host and she challenges us to make Fresh Fraisiers inspired by recipes written by Elisabeth M. Prueitt and Chad Robertson in the beautiful cookbook Tartine.

Jana de Cherry Tea Cakes était notre hôte du mois de juillet pour les Daring Bakers et nous a défié de faire des fraisiers inspirés de recettes de Elisabeth M. Prueitt and Chad Robertson dans leur superbe livre Tartine.

IMG_600048_530

IMG_598436_530

Okay, so I'm not a big fan of fraisier... It seems most months I wait impatiently to find out what the challenge will be, and most months, I think, hmph, m'kay at least it will be a good challenge... But then... note that I've never been a sweet tooth. The only thing I like in a fraisier are the strawberries. It's a good thing my boyfriend is here to harrass me: "Are you gonna make the fraisier yet, are you gonna make the fraisier yet, are you gonna make the fraisier yet?". He acted the same for baklava. And also said once "WHAT? there was a chocolate marquise and not only did you skip it, but you did'nt even tell me?"

What you don't know is that, every year, my dear lover one gets to eat a fraisier for his birthday. He has many favorite desserts, but strawberries are usually at their peak right about the time of his birthday. The season is long gone over here, allthough you can still find them. Apricots and peaches came early this year, and are not nearly as good as they were last year, but they're still good, we wait for them all year, after all, that and warm weather!

Soooo, knowing that a fraisier will be super sweet, no matter the recipe, I opted for red currants. I also put in mirabelle plums (cherry plums), which was actually a waste. They tasted so good on their own, and then were barely noticable in the finished cake. As always, since I made it m'self, I'm still pretty darn proud of m'self, and enjoyed my lovely dessert! Just as I figured, my dear one, like many a food blogger's other half, I'm sure, reacted: "WHAT? you're not using strawberries".

Bon, ben voilà, je ne suis pas la plus grande fan de fraisiers... Il semble que presque tous les mois j'attends impatiemment de découvrir le nouveau défi et presque chaque mois je me dis hmph, mouais, au moins ce sera un bon défi. Encore une fois, je n'ai jamais été très gourmande de sucré. La seule chose que j'aime dans le fraisier, ce sont les fraises. Heureusement que mon amoureux est là pour me rabacher chaque jour: "alors, tu le fais aujourd'hui, le fraisier, alors, tu le fais aujourd'hui, le fraisier, alors, tu le fais aujourd'hui, le fraisier?". Même histoire pour les baklavas. J'ai aussi eu droit à "QUOI? Il y avait une marquise au chocolat et non seulement tu ne l'as pas faite, mais en plus tu ne m'en as même pas parlé?"

Ce que vous ne savez pas, c'est que l'amoureux en question mange un fraisier tous les ans pour son anniversaire. Il a beaucoup de desserts préférés, mais les fraises sont à leur pic juste au moment de son anniversaire. La saison est largement passée par ici, toutefois on en trouve encore. Les abricots et les pêches étaient en avance cette année et ne sont pas aussi bons que l'an dernier. Mais ils sont bons quand-même, après tout, on les attend toute l'année, comme le beau temps!

Doooonc, sachant qu'un fraisier sera toujours super sucré, quelle que soit la recette, j'ai choisi des groseilles. J'ai aussi mis des mirabelles, ce qui s'est avéré être du gâchi. Elles étaient tellement bonnes nature alors qu'on les goutait à peine dans le dessert final. Comme toujours, comme c'est moi l'ai fait (na), je reste fière de moi et ai apprécié mon joli dessert. Et peut-être comme beaucoup d'autres blogueuses (-rs), mon autre moitié de dire: "QUOI?, tu ne le fais pas aux fraises".

The story in pictures:
L'histoire en roman photo:

IMG_594613_530
Are you sure we are not making soufflé?
Vous êtes sûres qu'on ne fait pas un soufflé?

simple_syrup_copy
simple syrup, bitter almond flavored
sirop de sucre à l'extrait d'amande amère

IMG_594915_530
lookin' pretty good
ça s'annonce pas mal

IMG_595316_530
I really almost took a nap on this fluffy pillow!
J'ai vraiment voulu poser ma tête sur ce duvet pour faire une sièste!

IMG_596623_530
Far from the required 2 lbs of fruit, how did that happen?
Loin du kilo de fruit qu'exigeait la recette, je ne sais pas comment c'est arrivé!

IMG_596220_530
Hmghr, red currannnnnnnnnnts!... !... !...
Hmghr, groseeeeeeeeilles!... !... !...

IMG_596321_530
mirabelle plums
mirabelles

IMG_597027_530
so that's a chiffon cake
alors c'est ça un gâteau mousseline

IMG_597128_530
Oh my goodness, I don't think I'll be able to have a full layer of only cream!
Oups, je ne crois pas qu'il y aura la bande de crème, typique du fraisier!

IMG_597229_530
Fill it up and have some fun
Et on rempli, et on s'amuse

IMG_597430_530
getting there
ça s'rapproche

IMG_597531_530
the last layer of cream...
une dernière couche de crème...

IMG_597833530
Oooooh.......
Ouuuuh.......

IMG_598135_530
Aaaaaaaaaaah
Aaaaaaaaaaah

IMG_599442_530
A few different views of the cake...
Différentes vues du gâteau...

IMG_599846_530

IMG_600550_530

IMG_601055_530

In the end, I'm really happy, but there really were'nt enough fruits, the required 2 lbs must be good, and the quantity of chiffon cake batter is too important. I would reduce it by 2/3, but the problem lies in reducing number of eggs. Or increase cream and fruits, but this recipe can already serve quite a number of people as is.

Finalement, je suis très heureuse, mais il n'y avait pas assez de fruits, le kilo de fruit que demandait la recette me parait bien, et la quantité de pâte pour le gâteau mousseline est trop importante, je la réduirait des deux tiers ce qui pose le problème de réduire les œufs. Sinon, augmenter la crème et les fruits, sauf que c'est déjà un gâteau qui nourrit bien sa tablée.

Here is the link to the original recipe
Voici le lien vers la recette originelle

 

12 juillet 2011

Un bento pour un être cher

Commençons par souligner que je suis contre le principe de faire de la pub sur un blog et parfois la limite est floue entre une entreprise et un ami qui vend des babioles par petite annonce. Le débat n'est pas de savoir si j'accepte que mon serveur mette des pubs entre mes billets, mais pour info, mon blog est gratuit et c'est le prix à payer, il est encore tout jeune et c'est évident qu'un de ces quatre, je passerai au niveau supérieur (pour l'instant, le niveau supérieur, c'est déjà un peu de code html!!).

Une entreprise vendant des bento et accessoires dont je suis bonne cliente a organisé un concours dont le premier prix est un voyage à Kyoto, Japon. Ceux qui y ont participé sauront de quoi je parle, d'autant qu'il a suscité la polémique. Je crois que l'entreprise en question s'est laissé dépasser par l'enjeu du concours que les gens, y compris moi, ont pris très au sérieux.

Du moment ou le thème a été annoncé jusqu'au jour ou j'ai réalisé mon entrée pour le concours, une partie de mon cerveau ne pensait plus que bento: j'ai essayé des recettes et privilégié des produits de saison, comme à mon habitude. Quand j'ai annoncé le thème à mon être cher, il a répliqué: "fastoche, tous les jours, tu fais des beaux bentos pour moi".

Oui mais. Au fur et à mesure que la date limite pour envoyer sa photo approchait, je perdais mes moyens et n'arrivais plus à m'organiser. Samedi, levée trop tard pour aller au marché, dimanche, pareil. Quand je stresse, je dors, déjà que je suis une bonne dormeuse! Lundi, ouh la la, il faut que je m'active, je sais pertinemment que le marché se tient tous les jours sauf le lundi, mais il faut que j'aille voir quand-même, je n'ai rien dans le frigo. Pfff, il y a bien deux ou trois stands, au cas ou je voudrais acheter des fraises de hollande ou des poires du Chili. Je repars bredouille. Je passe par le centre, sachant très bien que tous les commerces de bouche et d'alimentation sont fermés le lundi. Dernier recours, le nouveau Mo********x qui ne vend que de l'alimentation sous trois tonnes de plastique. Clientèle principale: pause déjeuner express. Je dégote quelques produits relativement locaux et plus ou moins de saison, et ça fera l'affaire car je n'ai plus le choix.

De retour à la maison, je fais le point sur ce que j'ai à ma disposition. Je prépare tout un tas de trucs, sachant que ce qui n'ira pas dans le bento du concours ira dans les bento des jours suivants. Tous les jours, j'essaie de mettre de l'amour dans ces petites boites.

Voici ma photo de participation au concours:

 fujiia_bento_530

Ce fut très dur de concentrer tous ces sentiments dans une seule boite, enfin, les deux qui composent le bento. Très dur aussi de ne choisir qu'une photo. Et quand est venu le moment de décrire mon travail, quel défi que d'en faire une synthèse!

Je ne comptais absolument pas écrire un message au sujet de ce concours. Mais outre l'aspect cathartique de mettre tout ça sur clavier, je pense que c'est une bonne idée d'archiver cette expérience.

Les gens qui composent cette boite (l'entreprise, pas les bento!!!) sont tellement gentils et serviables que je vais quand-même mettre un petit lien vers la page du vote, ça fait une petite pub indirecte!

 IMG_587402_530

IMG_587803_530

IMG_590308_530

IMG_590409_530

Petite description quand-même:

- radis et haricot coco rose avec dans le flacon vinaigre balsamique et huile d'olive
- rémoulade de céleri au vinaigre de riz et à l'huile de sésame dans une feuille de chou rouge

- tomates cerise et bresaola
- omelette et ketchup orange maison (tomates jaunes + rouge = ?)
- gros cornichon et morceau de fromage
- fraises et feuilles de menthe

- avec des fruits, des biscuits, une bière et mon être cher s'achète une baguette tous les jours dont il ramène le reste à la maison, rassurez-vous!!

Posté par FUJIIA à 10:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2011

Manger seule, ou l'art d'accomoder les restes, vite fait bien fait

Alors que j'écris ces mots, je termine la dernière tomate cerise du déjeuner que je me suis préparé. Je me demande bien ce qu'elles (ils) mangent, les foodies et autres blog-trotteuses, celles qui parcourent le monde en vrai ou dans leurs assiettes, celles qui bossent, qui ont des familles, celles qui n'achètent que du bio, celles qui connaissent les prénoms du boucher, du poissonnier, du boulanger, traiteur, crémier, celles qui ont le temps, celles qui n'en ont pas.

Je m'abstiendrai pour ce qui est de raconter ma vie, ça m'arrange de toutes façons. Voici deux exemples de ce qu'on pourra trouver dans mon assiette, le midi quand je suis seule et que je vide le frigo pour mieux le remplir.

IMG_592431_530

Encore? ... !
Encore une salade de pâtes? Pourtant c'est facile à faire, ça évite de manger du pain, si ça cale pas, on peut toujours saucer. Rien n'empêche de manger aussi yaourts et fruits. Voici donc: farfalles, tomates et saumon fumé, avec la dose de ciboulette et d'échalote, je vous pas l'haleine!

IMG_592630_530

Le persil pleureur, c'est ce qui arrive quand on s'arrête pour une menthe à l'eau au lieu de rentrer sagement du marché.

IMG_592223_530

Exemple n°2: rémoulade de céleri au vinaigre de riz et à l'huile de sésame, tomates cerises et deux demi sandwichs. Dans un, je termine le saucisson, dans l'autre, le magret de canard. Dans les deux, du ketchup maison. J'en ai fait dix fois trop, comme d'habitude, il est orange pour cause de mélange de tomates jaunes et rouges.

IMG_591327_530

En secret, j'ai aussi grignoté des chips et une compote.

IMG_591828_530

Et ma grenadine, on pourra constater que je n'en met pas beaucoup.

IMG_592124_530

Posté par FUJIIA à 12:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 juillet 2011

Contre le chaud, le thé glacé

IMG_586921_500

Ça fait du bien, un peu d'air frais, par cette chaleur! Ain't nothin' like a nice cup of fresh ice tea! Rien de tel qu'un bon p'tit verre de thé glacé! Bah, j'avais proposé la recette du Arnold Palmer pour laquelle j'avais utillisé la sous marque d'un distributeur, copie du iced tea super sucré que vous connaissez tous, la honte! On fait avec ce qu'on a, et oui, c'était sûrement trop sucré, même additionné de citronade maison. Mais faut dire que, jusqu'à présent, je me suis souvent fait du thé glacé, et il s'est souvent avéré légèrement amer, voir carrément âpre parfois. J'ai souvent été déçue par ma petite boisson maison qui devrait normalement satisfaire au moins mon égo! Mon humeur est empreinte de légèreté, tout comme ce brevage à sucrer selon sa propre modération (à soi, pas au brevage)!

IMG_586119_500

Il faudra me pardonner cette faute de savoir vivre: ma nouvelle façon de faire mon thé glacé me provient d'un article de blog dont je ne me rapelle plus l'origine. L'auteur a justement sorti un livre sur... ben le thé glacé, quoi d'autre? J'ai pas piqué de recette, faut pas exagérer, mais en lisant deux recettes qu'elle proposait, je me suis rendu compte qu'elle ne versait pas d'eau frémissante sur son thé, mais qu'elle le faisait macérer 24 heures dans de l'eau froide au réfrigérateur. Halleluya! Après ça, j'ai largement de quoi faire dans mes placards pour ne pas avoir besoin de recette, c'est quand-même pas si compliqué!

Untitled_1

Ci-dessus, nous avons à gauche un mélange à base de thé blanc appelé thé d'ici provenant d'une ancienne boutique d'apothicaire convertie en royaume de l'homéopathie, domaine dans lequel je suis nulle archi nulle, et qui entre autre a une très belle sélection de thés. À droite nous avons de bons vieux sachets de tisanne verveine-menthe et des feuilles de menthe fraiche.

IMG_584514_500

Il suffit de filtrer maintenant. Le sopalin est votre meilleure arme (blanc et non parfumé, ça va de soi), quoique je n'ai pas essayé le filtre à café.

IMG_584815_500

IMG_585316_500

C'i jouliiiiiii! C'est le "thé d'ici"...

IMG_585517_500

Et voilà le résultat final, je m'émerveille de la différence de couleur, le plus foncé, c'est la menthe!

IMG_586220_500

J'en ai bu la moitié nature, mais c'est bon aussi sucré avec du sirop d'agave pour pas trop dénaturer le goût, ou avec n'importe quel autre sirop, miel... Orgeat et menthe, j'avoue, m'a replongé un instant dans mes baklavas... hmm...

P1050637_500

 

Posté par FUJIIA à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


27 juin 2011

Daring Bakers: from phyllo to baklava

Erica of Erica’s Edibles was our host for the Daring Baker’s June challenge. Erica challenged us to be truly DARING by making homemade phyllo dough and then to use that homemade dough to make Baklava.

As if making philo dough were'nt hard enough, now comes the difficult task of immortalising baklava in a photograph or two, writing all about this adventure, and then translating it into French. Oy.

My dear boyfriend grew up on north african pastries, he would eat them everyday day if he could. He was such a happy camper when I showed him this month's challenge! As for me, I never was much of a sweet tooth, but along with a cup of (sweetened with honey) green tea with mint, north african pastries are heavenly. I always imagine baklava as the king in this kingdom, but a macho one, heavy, dry, massive and overwhelming. As my boyfriend pointed out, most baklava you buy in pastry shops are dry and crumble apart as soon as you touch them, as they are probably made of frozen phyllo. He came home from a laborous day of work only to find me stressed out because I thought I would have time to finish my baklava AND prepare dinner and still find time to hang out with him. So far from it, I had to postpone the second baking of the dish untill the next day (and wait for another syrup-absorbing twenty-four hours before savoring, ugh...!).

I made twice the amount of dough, following Erica's advice. When I realized how much of it I cut off, thus making a lot of waste, the inside of my knuckles started hurting even more. I must be the only Daring Baker who does not own a proper rolling pin. Wine bottles usually work fine for me when I bake pies. This time around, I figured it would be wiser to use my minuscule rolling pin, normally used for ravioli, that I bought one day just because it was sooo cuuute! The advantage of it is that it is very thin, probably like the ones used for phyllo dough. The downside, it's length is of about 20 cm, or 8 inches, including handles!!! That being said, I managed to pick up a nice pace by the time I was about halfway through. And now that I've eaten a good portion of my very own baklava, I can proudly say that my phyllo sheets were pretty darn thin! Still, if I'm ever to make phyllo dough again, I will first go out of my way to find one of those beautifull long rolling pins, and then try to figure out where to store it...

Now, as for the design of the baklava, I was somehow inspired by this walnut baklava from the blog Cuisine à 4 mains. Not quite the same, you will say... Besides my lack of skills (and equipment), the other difference lies in the fact that I wanted to make cheesy, kitsch baklava. Why? Good question, dunno... So I picked up my bento food cutters and magically made music and love out of leftover phyllo. To go all the way, I made green mint tea that I served in my vintage Candy Anime mustard cup! The next day I made iced tea following a new technique, so gooooooood and refreshing! I will write a post on that only, since I made two other batches, I hope they live up to my expectations!

The whole baklava making process has been a series of approximations and mistakes (for example, I forgot to put the vinegar in the dough). Never have I had to censure my post so much, getting rid of all the "me, me, me" and "I'm so frustrated" and "my pix are horrible" Never has one of my Daring  Bakers' posts been so much about me and my frustration, and because of all this, I will not share the exact recipe I used (yay, that's one less thing to write and translate!!).

Here is the link to the original recipe.

Erica de Erica's Edibles nous a accueillis pour le défi des Daring Bakers du mois de juin. Elle a décidé d'oser et de nous faire faire de la pâte phyllo et de l'utilliser pour faire des baklava.

Comme si faire de la pâte phyllo n'était pas déjà assez dur, il faut maintenant immortaliser l'affaire en une ou deux photos, raconter cette aventure et la traduire en Français!

Mon chéri a mangé des patisseries orientales toute son enfance, il pourrait en manger tous les jours. Il était comme un gosse quand je lui ai montré le défi de ce mois-ci! Moi, en revanche, je n'ai jamais trop été un bec sucré, mais avec un bon thé à la menthe (sucré au miel!), les patisseries orientales, c'est quand-même du tonnerre! Je pense toujours au baklava comme étant le chef de ce royaume, un peu macho sur les bords, lourd, sec, dense et intimidant. Comme me l'a fait remarqué mon chéri, beaucoup de baklava que l'on achète en pâtisserie sont secs et se désagrègent dès qu'on les touche, ils sont probablement faits de pâte phyllo surgelée! Il est rentré d'une dure journée de labeur, me trouvant en train de m'arracher les cheveux. J'ai bien cru pourtant que j'aurais le temps de finir mes baklava, préparer à dîner, et quand-même trouver le temps de lézarder avec lui. Loin du compte, j'ai repoussé la deuxième enfournée du plat au lendemain (et attendu encore vingt-quatre heures d'absorbtion de sirop avant de déguster...!).

J'ai suivi le conseil d'Erica et ai doublé la recette de la pâte. Quand j'ai réalisé la quantité de pâte en trop après l'avoir taillée, l'intérieur de mes mains m'a fait d'autant plus mal! Je dois être la seule Daring Baker à ne pas posséder de rouleau à pâtisserie convenable. Je me contente très bien de bouteilles de vin quand je fais des tartes. Cette fois-ci, j'ai utillisé mon minuscule rouleau à ravioli, celui que j'avais acheté parce qu'il était trop choupiii. Il a l'avantage d'être très fin, probablement comme les rouleaux à pâte phyllo. Mais il a l'inconvénient de ne mesurer qu'une vingtaine de centimètres, ou 8 pouces de long, poignées comprises!!! Ceci dit, mon rythme s'est soutenu au bout de quelques feuilles. Et maintenant que j'ai pu goûter à mes propres baklava, je peux dire que mes feuilles de phyllo étaient sacrément fines, quand-même! Mais si un jour l'envie me prend de refaire de la pâte phyllo, je chercherais d'abord à me dégoter un de ces magnifiques rouleaux... et à trouver un endroit où le ranger!

Pour le design du baklava, j'ai été en quelques sortes inspirée par le blog Cuisine à 4 mains et ses baklava aux noix. Pas tout à fait la même chose, me direz-vous. En plus de mes lacunes techniques (et du manque d'équipement), l'autre différence réside dans le fait que j'ai voulu que mes baklava soient du plus kitsch. Je ne saurais dire pourquoi. À l'aide donc de mes emporte-pièces à bento, j'ai transformé mes restes de pâte en amour et en musique. Pour y aller vraiment gaiement, j'ai fait du thé vert à la menthe que j'ai servi dans un authentique verre à moutarde Candy!!! Le lendemain, j'ai préparé du thé glacé suivant une nouvelle technique, c'était trop bon et j'en ai refait. J'y consacrerai un billet.

L'aventure des baklava a été une série d'approximations et d'erreurs (comme l'oubli du vinaigre dans la pâte). Je ne me suis jamais autant censurée, me débarrassant des "moi moi moi" et des "j'en ai marre" et des "mes photos sont atroces". Jamais un de mes billets pour les Daring Bakers aura traité autant de moi et de ma frustration. C'est pour cela que je ne partagerai pas la recette telle que je l'ai faite (ouais! un truc en moins à traduire!). Voici donc la recette originale.

IMG_574712_500

IMG_575114_500

IMG_576016_500

IMG_576117_500

IMG_576823_500

IMG_577827_500

IMG_577928_500

IMG_580432_500

IMG_581833_500

 

Okay, so the pictures are'nt so bad, but they are very far from what I had in mind, I have high expectations for my DB challenges.

Posté par FUJIIA à 11:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

24 juin 2011

repas végétarien: salade de haricots verts et omelette aux légumes rotis

IMG_570710_500
En guise d'apéro, ce qui reste de bâtons de carottes d'hier. Je picore tandis que je me prépare mon déjeuner.

IMG_571512_500
La vendeuse m'a dit de manger le vert en salade, c'est ce que je vais faire.

IMG_571813_500
Je me coupe un tronçon.

IMG_571914_500
Comme c'est joli!

IMG_572719_500
De l'échalote aussi.

IMG_573423_500
Les haricots ne sont pas des restes, je les ai cuits exprès la veille, ben oui, faut se faire plaisir dans la vie!

IMG_572216_500
La technique infaillible pour savoir si les œufs sont frais.

IMG_572317_500
Je vous ai bien eus, je ne le fais quasiment jamais!!! Mais là, au moins je suis sûre!

IMG_572518_500
Un peu de sauce soja, un peu de vinaigre de riz, un peu d'eau...

IMG_573020_500
Mon (pas si) petit reste de légumes au four (comme pour les légumes grillés, mais sous le grill du four): carotte, patate, patate douce, oignon rouge, haricot vert, courgette, je n'oublie rien, je crois. On peu mettre ce qu'on veut. Prochain coup, je fais dégorger les courgettes.

IMG_573121_500
Je rajoute les œufs battus.

IMG_573322_500
Et le poids des légumes qui m'enpêche de faire une belle omelette, m'en fiche, ça va être bon!

 

 

17 juin 2011

Salade de penne au chorizo et poivron rouge

IMG_569821_500

Quelque chose de frais pour ces journées de grande chaleur... quoique, d'après la météo, je vis bel et bien dans un micro climat! Enfin, toujours est-il que le temps me donne envie de paresser et me coupe un peu l'inspiration. Pourtant j'ai quand-même décidé de griller des poivrons rouges, et moi, ben mes poivrons rouges, je les fais au four sous le grill à 275°C!! Vous avez dit canicule?Ah non, j'ai mal entendu...

Sinon, ben rien de tel qu'un reste de pâtes de la veille (ou de l'avant veille, hem... non, en fait juste de la veille!) pour faire une jolie salade colorée, qui ne débordera sans doute pas d'originalité, mais bon, si c'est bon... c'est bon! Et ce n'est pas quand mon chéri est là que je vais préparer ça, il en a presque autant horreur que des salades de riz!! À moi mon ch'ti déjeuner pour moi toute seule, avec un bon verre d'orangina. J'en bois à peu près une fois par an, comme mon papa, sauf que moi, c'est pas après des kilomètres de vélo sous une légère bruine pour me désaltérer tellement il fait chaud sous le k-wey, c'est juste parce que, de temps en temps, c'est bon, et oui!

Quelques trranches fines de chorizo pour faire semblant de manger des protéines et pour donner du goût aussi, des œufs de caille pour changer et pour faire joli, toujours ma fameuse vinaigrette, pourquoi changer quand c'est bon? J'ajuste juste les quantités et les types de moutarde, de vinaigre et d'huile selon le type de salade. Pour les pâtes, par exemple, il vaut mieux réduire la quantité de moutarde, pour pas que la sauce soit trop épaisse, et là, je ne l'ai pas émulsionnée.

Salade de penne au chorizo et poivron rouge, pour 1 personne

1 reste de pâtes (en faire juste pour la recette et les passer à l'eau froide, c'est beaucoup moins bon! À savoir!)
1 poivron grillé (ça doit aussi se trouver en bocal prêt à consommer), coupé en lamelles
4-5 fines tranches de chorizo, coupées en lamelles
4 œufs de caille, durs
vinaigrette (moutarde, sel, poivre, vinaigre de vin, huile d'olive)
échalote et persil

Préparer la vinaigrette, ajouter tous les ingrédients, dévorer.

IMG_565215_500

IMG_566817_500

IMG_564310_500

IMG_564213_500

IMG_565716_500

IMG_567618_500

IMG_569120_500
Beige-brun-jaune (et noir)

Posté par FUJIIA à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 mai 2011

Asperges en genre et en nombre

IMG_533916_500

Voici une humble recette, si on peut le dire ainsi, qui illustre la modeste déclinaison que j'ai faite des asperges de Madame Monique. Madame Monique et ses légumes me manquent, je n'ai pas pris le temps d'aller les voir au marché cette semaine.

Au pic de la saison des asperges, elle me proposa une des bottes dont personne ne voulait. "Vous comprenez, elles sont moins chères, mais elles sont bio, tordues et inégales, alors..." Ah, mais moi je les veux bien, ces vilaines bêtes, répliquai-je.Les_bottes_d_asperges_680
De retour chez moi, je trie ma botte et la sépare en deux tas. Je ferai griller les plus fines et cuirai les plus grosses à la vapeur. Elles avaient beau être bio et locales, mes asperges, elles n'étaient pas bien fraîches pour autant, déjà durcissant trop à mon goût. Ce n'est pas cette fois-ci que je retrouverai le plaisir des asperges que l'on a déterré soi-même,ou plutôt, assise sur la balançoire, regardé son pôpa les déterrer de loin!. Mais pourquoi comparer, elles étaient pochées, servies avec une simple vinaigrette et surtout elles étaient blanches.

IMG_532414_500

Oui, je suis une obsédée de l'épluchure d'asperge! Pour une raison qui me dépasse cela me fascine. Il n'est pas une fois ou je n'ai pas fixé longuement mon monticule de tagliatelles brillantes et vertes, quelques fois je les ai prises en photos. C'était le cas cette fois-là. Gare à celui qui osera me dire qu'il n'est pas nécessaire d'éplucher les asperges, me privant de tant de plaisir!

Voici les asperges cuites à la vapeur dans un panier en bambou les contenant à peine. Comme pour les spaghetti, j'ai du attendre qu'elles se ramollissent un peu pour les enrouler dedans; preuve qu'elles n'étaient pas si fraîches, n'est-ce pas? C'était une expérience, une grande première pour moi, et surtout une grande réussite. Pour ceux qui auraient une batterie de cuisine plus sophistiquée, je conseille vivement la cuisson vapeur! Servir avec la sauce habituelle, pour moi, c'est bien souvent la vinaigrette à la moutardeAsperges_vapeur_680

Pour la suite j'ai saisi les asperges les plus fines, un peu trop peut-être, sur un grill en fonte. Pour cela, les enrober d'une fine couche d'huile d'olive et les saler généreusement. Au barbeque c'est encore mieux!
Ajouter avec ça deux belles poignées de fèves fraîches décortiquées, prévoir large, le rendement de la fêve est semblable à celui des épinards! Bref, écosser les fèves, les faire bouillir à l'eau salée. Retirer la seconde peau ou pas. Elle se mange, mais c'est quand-même meilleur sans, c'est encore une question de rendement. Il a fallu qu'on m'en serve dans un restaurant pour accepter l'idée.

IMG_529911_500

Faire dorer à la poêle vite vite vite un oignon nouveau, puis rajouter les fèves et enfin les asperges grillées. Ajouter de la crème, saler, poivrer. Pendant ce temps, cuire des tagliatelles dans beaucoup d'eau bouillante, ajouter un filet d'huile d'olive, mélanger, puis remettre les pâtes avec les légumes et la crème et servir immédiatement.tagliatelles_vertes_680


Posté par FUJIIA à 17:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 mai 2011

Clafoutis aux cerises

IMG_562314_500

Hier pour la première fois je suis tombée sur une recette que j'ai pu et j'ai exécutée le jour même. C'est l'avantage d'avoir déjà sous la main tout ce qu'il faut sauf la rhubarbe. Chez moi ce sont les cerises qui abondent encore en ce moment. Donc, aussi classique que cela puisse paraître, j'ai fait un clafoutis aux cerises. Mon enfance a été bercée par ce dessert que je n'ai jamais aimé. Même avec les cerises du jardin. Ce coup-ci, c'est l'auteure du blog Beau à la Louche qui m'a mise l'eau à la bouche en parlant de la consistance particulière de son clafouti un peu flan. Je n'aime pas non plus le flan, mais mon chéri, oui. Je suis néanmoins satisfaite de mon dessert qui a été englouti en un rien de temps.

IMG_560510_300

Clafoutis aux cerises légèrement revu (tiré du Mi clafoutis, mi flan à la rhubarbe):

Pour environ 6 parts:
2 œufs
50 g de cassonade
60 g de farine
125 ml de lait écrémé
125 ml de crème entière
2 poignées de cerises, environ 250 à 300 g

IMG_561412_500

Dénoyauter les cerises facilement en les coupant en deux.

Préchauffer le four à 180°C

Fouetter les œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse., ajouter la farine, bien mélanger jusqu'à obtention d'un mélange homogène.

Ajouter la crème et le lait, mélanger encore.

Verser dans un plat allant au four, ajouter les cerises, cuire au four 35 minutes à 180°C. Laisser complètement refroidir avant de mettre au frigo. Manger froid.

IMG_561813_500

IMG_562515_500

 

Posté par FUJIIA à 10:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,